topblog Ivoire blogs

22/03/2009

L'hypocrisie de la RTI

Ce n’est pas propre à la RTI, je l’ai observé sur d’autres medias ivoiriens. Quand ils donnent une information dans lequel est impliquée une société de téléphonie ou un annonceur actif de la place, ils ne disent pas son nom, pour ne pas lui faire de la publicité.

2 exemples au journal de 20h sur la première hier : 2 invités sont venus parler de manifestations culturelles différentes co-organisée par Koz, mais à aucun moment, ils ont mentionné son nom, y compris dans le reportage. Dans le cas de la réhabilitation de la tombe de François Lougah, on a mentionné le nom du port de San Pedro qui est une entreprise aussi, mais pas le nom de Koz. Pour l’autre concert hommage à venir, on a cité le burida qui est une entreprise rentable, la Rti et le palais de la Culture mais pas le nom de l’autre coorganisateur.

koz.JPG

Si le type investit pour faire une manifestation qui participe au développement culturel du pays, pourquoi en parler sans mentionner son nom. Ce qui me dérange le plus, c’est que l’on mentionne les noms des autres mais pas son nom. Est-ce que mentionner le nom du palais de la culture n’est pas une pub. Le palais n’est pas le seul coin de spectacle à Abidjan que je sache. De plus Koz a déjà sponsorisé généreusement et valablement certaines émissions de la rti…

Je trouve tout ça ridicule et hypocrite.

22/10/2008

Vers la baisse des couts de connexion internet?

Nous sommes tombés aujourd’hui sur un courrier que le directeur général adjoint de Cote d’ivoire Telecom a adressé au directeur de l’ATCI. Dans ce courrier, on apprend que Cote d’ivoire Télécom a baissé de plus de 50% le coût de la communication internet rtc (réseau téléphonique commuté) depuis le 9 septembre dernier. Ce qui doit être une bonne nouvelle pour les fournisseurs d’accès internet comme Aviso. Est-ce qu’en principe, on ne devrait pas le ressentir sur nos factures dans les prochains mois?

Lire l’intégralité du courrier ici

16/10/2008

Hanny Tchelley réclame 1 milliard à Koz

Hanny Tchelley productrice de l’émission « On est ensemble » réclame 1 milliard de FCFA à Commium pour son produit « Koz on est ensemble ». Elle estime que c’est une violation de ses droits d’auteur alors que les responsables de Koz pensent que c’est une expression courante de la langue française qui n’a pas d’auteur.

Le procès est prévu pour le 23 octobre prochain. Hanny Tchelley dit que si elle gagne, l’argent servira à aider les personnes durement touchées par la guerre.

Commentaire : Je vais faire enregistrer le mot « ON » au burida et à l’Oapi, et tous ceux qui l’emploieront doivent passer à la caisse.