topblog Ivoire blogs

23/10/2008

Non aux dettes inutiles

Episode 8:

Disons NON aux dettes inutiles


Si vous ne payez pas au terme fixé, vous rougirez de voir votre créancier; vous tremblerez en lui parlant : vous inventerez de pitoyables excuses, et, par degrés, vous arriverez à perdre votre franchise, vous tomberez dans les mensonges les plus tortueux et les plus vils; car :" mentir n'est que le second vice; le premier est de s'endetter inutilement".

Le mensonge monte en croupe de la dette. Un homme né libre ne devrait jamais rougir ni trembler devant tel homme vivant que ce soit; mais souvent la pauvreté efface et courage et vertu. Il est difficile à un sac vide de se tenir debout.

Que penseriez-vous d'un gouvernement qui vous défendrait par un édit de vous habiller comme un grand seigneur ou comme une grande dame, sous peine de prison ou de servitude ?
Ne direz-vous pas que vous êtes libres; que vous avez le droit de vous habiller comme bon vous semble; qu'un tel édit est un attentat formel à vos privilèges, qu'un tel gouvernement est tyrannique ?
Et cependant, vous consentez à vous soumettre à une tyrannie semblable, dès l'instant où vous vous endettez inutilement, juste pour briller !

15/10/2008

Quand le doute sauve

Episode 5

Garde ta boutique et ta boutique te gardera
Celui qui par la charrue veut s'enrichir, de sa main doit la tenir. L'oeil du maître fait plus d'ouvrage que ses deux mains.

« faute de soin fait plus de tort que faute de science », « ne pas surveiller vos ouvriers, c'est leur livrer votre bourse ouverte ».
Le trop de confiance est la ruine de plusieurs : Dans les choses de ce monde, ce n'est pas la foi qui sauve, mais le doute.
Le soin que l'on prend soi-même est celui qui fructifie le mieux; car, si vous voulez avoir un serviteur fidèle et qui vous plaise, servez-vous vous-même.

13/10/2008

Vous pensez loisir?

Episode 4

« Emploie bien ton temps, si tu songes à gagner du loisir; et puisque tu n'es pas sûr d'une minute, ne perds pas une heure ».
Le loisir, c'est le moment de faire quelque chose d'utile.

Ce loisir, l'homme actif l'obtiendra, mais le fainéant, jamais; car une vie de loisir et une vie de fainéantise sont deux.
Bien des gens voudraient vivre sans travailler, sur leur seul esprit; mais ils échouent faute de fonds.
Le travail, au contraire, amène à sa suite les aises, l'abondance, la considération. Fuyez les plaisirs et ils courront après vous.

07/10/2008

Aide toi, le ciel t'aidera

Je vais vous faire découvrir un livre qui sera ensuite distribué gratuitement sur ce blog. C’est un document que j’ai trouvé très intéressant, par sa sagesse. Je vous publierai dans cette rubrique régulièrement des extraits que j’appellerai épisodes. Puis à la fin, vous pourrez télécharger le livre.

Episode 1

Quelqu'un, s'adressant à un bon vieillard en cheveux blancs et assez bien mis, lui dit :
« Et vous, père Abraham, que pensez-vous de ce temps-ci ? Ces lourds impôts ne vont-ils pas tout à fait ruiner le pays ? Comment ferons-nous pour les payer? Que nous conseilleriez-vous? »
Le père Abraham attendit un instant, puis répondit : « Si vous voulez avoir mon avis, je vais vous le donner en peu de mots, car, un mot suffit au sage. »

Chacun le priant de s'expliquer, l'on fit cercle autour de lui, et il poursuivit en ces termes :
« Mes amis, les impôts sont, en vérité, très lourds, et pourtant, si ceux du gouvernement étaient les seuls à payer, nous pourrions encore nous tirer d'affaire.

Mais il y en a bien d'autres et de bien plus onéreux pour quelques-uns de nous. Nous sommes taxés :
>> pour le double au moins par notre paresse,
>> pour le triple par notre orgueil,
>> pour le quadruple par notre étourderie,

et, pour ces impôts-là, le percepteur ne peut nous obtenir ni diminution ni délai; cependant tout n'est pas désespéré, si nous sommes gens à suivre un bon conseil :
"Aide-toi, le Ciel t'aidera"

Vieillard.jpg