topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

08/05/2009

Et si le look sexy déshabillé était culturel en Afrique?

Je reconnais faire partie des personnes qui se plaignent et qui sont choquées par des look sexy déshabillés des femmes d’Abidjan (c’est pas spécifiques à Abidjan, je sais). Ces habits transparents ou ce haut de string que l’on laisse volontairement transparaître. Hier après midi, je suis tombé sur une photo d’Abidjantv qui montre le dispositif de réception du président Bédié dans une ville de l’intérieur. On y voit 2 jeunes filles de la série 9 (née dans les années 90) aux seins encore consistants, habillées à minima, juste le nécessaire pour couvrir la vulve et le sillon inter fessier. On croirait les représentations d’Eve dans le jardin d’Eden. 

sexy-bedie.JPG

Cela m’a fait penser à une autre photo de Khorogo au début du 20e siècle où les femmes s’habillaient de la même façon. Je me suis alors dit finalement les filles d’Abidjan ne font pas pire que ce que nous faisons dans nos coutumes.

Notre propre culture vante la beauté à travers le nu. Quelle reproche faire alors à des filles qui font l’effort de se couvrir entièrement en y ajoutant juste une fente qui démarre à la racine des cuisses ou ce corset qui ne te montre que le haut du sein et presque le mamelon, sans une vu globale de la matière? Ne serait ce pas nous les hommes de la ville qui avons perdu les habitudes et qui avons besoin de revenir à nos traditions ? Ou peut être que ces jeunes dames font l’effort de nous redonner, dans les limites de la culture citadine qui exige l’habillement, la possibilité d’évaluer entièrement « la marchandise » en live comme au « bon vieux temps » ? Un débat sur la question s’impose ?

sexy-bedie1.JPG

05/05/2009

M Bedie vend la bourse à l'etranger

Objectifs Hebdo - Dans la tour BIAO, sur la rue des banques, se trouvent les bureaux de Hudson & Cie, la plus ancienne des sociétés de bourse indépendante (non affilié à un réseau bancaire) en Cote d’Ivoire.

jlb3.JPG

Créé en 1995, d’abord comme une société d’ingénierie financière, Hudson Finances est devenue en 1997, la société de gestion et d’intermédiation (sgi) Hudson & Cie. Dans un secteur d’activité très concurrentiel, Hudson & Cie nage à coté de concurrents affiliés à de grosses structures bancaires de la place et disposant de réseaux d’agences en croissance continue. Dans ce contexte, elle a axé sa stratégie de développement sur une clientèle institutionnelle et haut de gamme. Elle offre à ses clients des services d’analyses financières sur les sociétés cotées et une capacité d’exécution d’ordre de bourse selon les normes internationales. A ce titre, celle qui représente 15 à 20% du volume des transactions à la BRVM, sur la vingtaine de courtiers agréés, s’est dotée

Lire la suite

09:00 Publié dans Bourse - Brvm | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bedie, bourse, richman

27/04/2009

Jean Luc Bédié a cédé à mon micro

Le discret fils de l’ancien président ivoirien a cédé à mon micro. Il parait qu’il n’a pas l’habitude de parler à la presse. Lorsque je suis allé le voir pour un article sur sa boite, (j’avoue que j’ignorais ses liens avec le président Bédié).

jlb2.JPG

J’ai trouvé un homme ouvert, sympathique et poli. Lol. Il s’est excusé pour lire le journal que je l’avais apporté pendant que je parlais. Sa salle de marché est la plus jolie de toutes les salles que j’ai vu à ce jour à Abidjan. Ça donne envie d’y travailler.

Autre chose que j’ai noté, c’est sa liberté de parole. Il est indépendant, donc il s’exprime comme il veut, ce qui n’est pas le cas des autres responsables de Sgi, qui craignent leur hiérarchie. Il a dit être heureux de parler de bourse avec un journaliste qui s'y connait.

Sur la vingtaine de société de courtage du marché, la sienne occupe 15 à 20% de part de marché. A ce titre, elle fait partie des leaders en Cote d’Ivoire et j’ai admiré ce fait, lorsqu’on sait que ses concurrents sont liés à de grandes banques locales. Bien sûr, cette absence de réseau bancaire le limite sur certains points.

L’article sur Monsieur Jean Luc Bedié et sa société est disponible dans le numéro actuellement en kiosque d’Objectifs hebdo.