topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

29/12/2009

A Abidjan, il y’a café et café

Avez-vous déjà remarqué vers Adjamé-Liberté quelqu’un proposer des tasses de café surtout aux chauffeurs de Gbaka et leurs assistants ? Eh bien, e l’achetez pas, si vous n’êtes pas un initié. Il parait que c’est un type de café qui les aide à tenir toute la journée, à rester éveillé et efficace.

tasse.gifA Abidjan, il y’a des kiosques où l’on vend du café au lait et d’autres où l’on ne vend que du café express. Dans certains de ces endroits, que les initiés connaissent, on y vend aussi un café spécial. On ignore sa composition exacte, quand tu t’approches du vendeur pour poser trop de questions, tu reçois des regards menaçants ou une réponse agressive. C’est au chauffeur qu’il faut s’adresser, il ignore la composition du café mais connaît ses effets. Certains disent qu’ont y met de la drogue, d’autres disent que c’est du café surdosé. Une chose est sûre, c’est que les différents ingrédients se trouvent en bas, à l’intérieur du kiosque, lorsque la tasse disparaît une seconde du champ visuel. « Il faut doser », c’est l’expression qu’ils utilisent souvent pour marquer la différence avec le café servit officiellement.

De plus, il y’a une façon de commander qui détermine l’intensité du café qui sera servit. Il s’agit du nombre de doigts que l’on montre au vendeur au moment de la commande. On m’a rapporté, qu’un chauffeur s’est pointé dans l’un de ces kiosques à Adjamé Renault, ignorant ce qui s’y passait. Il a demandé une tasse de café en faisant un geste de la main qui a été mal interprété par le serveur. Il est resté endormi toute la journée dans son véhicule, malgré le tapage qu’il y’a toujours dans ce secteur.

Quand donc, vous commanderez une tasse de café, sachez qu’à Abidjan, il y’a café et café.

 

06:15 Publié dans Bruits d'Abidjan | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : cafe, abidjan

27/04/2009

1 million d'internautes en Cote d'Ivoire

Il y'a un million d'internautes en Cote d'Ivoire, a affirmé aujourd'hui le ministre des Ntic, monsieur Hamed Bakayoko. Le site web internetwoldstats.com doit actualiser ses données, vu qu'il affiche encore 300 000, comme l'année passée.

Aviso de son coté affiche une croissance annuelle d'abonnés de 100% toujours selon le ministre ce soir sur le journal de la première.

Jean Luc Bédié a cédé à mon micro

Le discret fils de l’ancien président ivoirien a cédé à mon micro. Il parait qu’il n’a pas l’habitude de parler à la presse. Lorsque je suis allé le voir pour un article sur sa boite, (j’avoue que j’ignorais ses liens avec le président Bédié).

jlb2.JPG

J’ai trouvé un homme ouvert, sympathique et poli. Lol. Il s’est excusé pour lire le journal que je l’avais apporté pendant que je parlais. Sa salle de marché est la plus jolie de toutes les salles que j’ai vu à ce jour à Abidjan. Ça donne envie d’y travailler.

Autre chose que j’ai noté, c’est sa liberté de parole. Il est indépendant, donc il s’exprime comme il veut, ce qui n’est pas le cas des autres responsables de Sgi, qui craignent leur hiérarchie. Il a dit être heureux de parler de bourse avec un journaliste qui s'y connait.

Sur la vingtaine de société de courtage du marché, la sienne occupe 15 à 20% de part de marché. A ce titre, elle fait partie des leaders en Cote d’Ivoire et j’ai admiré ce fait, lorsqu’on sait que ses concurrents sont liés à de grandes banques locales. Bien sûr, cette absence de réseau bancaire le limite sur certains points.

L’article sur Monsieur Jean Luc Bedié et sa société est disponible dans le numéro actuellement en kiosque d’Objectifs hebdo.

20/04/2009

Bilan Hebdomadaire de la Brvm – Semaine du 17 Avril 2009

Okibat.Com - Les semaines continuent de se suivre et se ressembler à la Bourse régionale des valeurs mobilières. Celle du 17 Avril se termine également dans le rouge comme les précédentes depuis début du mois. Les indices Brvm 10 et Brvm composite perdent respectivement -2.55% à 148.66 points et -2.26% à 141.87 points. Lire la suite

02/02/2009

Mouvements des consommateurs à Koumassi

Pendant plus d’une heure, à partir de 8h ce matin, les voies ont été bloquées par des jeunes gens à Koumassi, au niveau de la pharmacie Prodomo et sur la ligne 32 à coté du collège Frantz Fanon. Ils disent protester contre la persistance des prix élevés du transport en dépit de la baisse par l’état du prix du carburant. Au début ils laissaient passer les véhicules personnels et les bus de la Sotra, et bloquaient uniquement les taxis. Apres un moment, ils ont décidé de bloquer également les bus de la Sotra.

2 jeunes sont arrivés au barrage de la pharmacie Prodomo, se disant membres des syndicats des transporteurs. Ils ont exigé que si les taxis communaux ne passent pas alors les véhicules personnels également ne passeront pas. Ils ont pris le dessus sur les jeunes gens qui semblaient agir sans conviction et en désordre.

Une équipe d’agents de la Sotra est arrivée pour dégager ses bus. Pendant qu’elle s’activait, les quelques manifestants ne savaient comment réagir face à l’intransigeance des « syndicats ». C’est à ce moment qu’est apparut brusquement un véhicule des CRS. J’ai vu certains manifestants et observateurs décalés par mesure de prudence. Les policiers ont dégagé les voies sans aucune résistance.

Je pense que les gars n’ont pas oublié qu’à la dernière manifestation contre la vie chère, les CRS avaient utilisé des balles réelles, tuant un manifestant.

10/01/2009

Ce que Dieu dit à Gbagbo

Connaissez vous le journal chretien "Top Chretien Magazine"? Top Chrétien Magazine s’engage aux cotés du peuple et écrit au président Gbagbo
gbagbo.jpg
Voici ce que Dieu dit à Gbagbo ! C’est le titre en une du numéro 58 du Top Chrétien Magazine parut hier. Dans la rubrique « Prophétie de l’actualité », M Meyet, directeur de publication de ce journal chrétien, attire l’attention du chef de l’état ivoirien sur la cherté de la vie. Dans une espèce de lettre ouverte qu’il dit être « oracle du seigneur », il invite le président à baisser urgemment le prix du carburant conformément à la promesse qu’il avait faite de l’indexer désormais au cours du pétrole, en espérant que cela se répercutera sur les prix de plusieurs autres denrées.

Lire la suite

07/01/2009

Assale Tiemoko : Un opposant made in Fpi

Depuis quelques jours, on entend régulièrement parler de lui, particulièrement sur le quotidien le Nouveau Reveil proche du pdci, qui semble vouloir l’instrumentaliser comme le symbole des frustrés de la république. Que Dis je ? Des frustrés du régime Fpi.

Personnellement, loin de la politique, je suis plutôt choqué par des histoires qu’il a raconté depuis sa sortie sur tout ce qui se passe à la Maca (prison d’Abidjan). Mme Wodié et le ministre de la justice doivent justifier leurs salaires. Ces histoires sont effrayantes, parce qu’à la réflexion, on réalise que ça peut arriver à n’importe qui d’entre nous dans ce pays.

Plus d’infos sur Assale Tiemoko sur le site www.lenouveaureveil.com

05/01/2009

Les voleurs aussi m’ont fait leurs vœux de nouvel an

pickpocket.jpg
Un client débarque d’Abobo à Koumassi pour acheter les moneybookers. J’ouvre le solde de ma carte de credit pour voir si j’en avais suffisamment pour le servir. Je découvre que j’ai fait une transaction le 1e janvier 2009, alors que je me suis pas connecté ce jour là. J’apprends que j’ai fait un virement à www.billing-aid.com. Je vais voir ce que c’est, je découvre un site en anglais qui semble diffuser des trucs pornos. C'est-à-dire que ce voleur n’a même pas utilisé cet argent pour faire quelque chose de bien.

La banque Atlantique dit qu’elle ne peut rien faire si ce n’est bloqué la carte. Ce qui veut dire que je l’ai perdu comme ça, puisque tout versement sur cette carte équivaut à faire un don au voleur. Moi qui l’utilisais pour mes ventes de moneybookers et achat en ligne

28/11/2008

Automatisez vos ventes en ligne grâce à Yinn

Cela fait partie des avantages que Yinn apporte aux webmasters et tous ceux qui vendent sur internet depuis l’Afrique. Avec Yinn qui est facilement accessible à Abidjan et dont le réseau de distribution ne cesse de s’étendre en Cote d’Ivoire et en Afrique de l’ouest, vous pouvez automatiser la vente de vos fichiers numériques comme ceux de l’occident le font avec Paypal.

payezyinn.png

En cliquant sur « Payer avec Yinn », sur votre page de vente, le client est conduit sur le serveur de Yinn ou il fera son paiement. De la, vous programmez une redirection qui le conduit directement sur la page du produit à télécharger ou sur une page qui déclenche un envoi automatique du fichier dans la boite électronique du client. A votre niveau, Yinn vous enverra automatiquement un message de notification de paiement. Ce message comprend le mot secret que vous avez enregistré pour être sur qu’un message vient de Yinn.

faitesdon_yinn.png

Désormais vous pouvez donc servir automatiquement vos clients sur internet, avec l’assurance d’avoir été payé. Que ce soit l’abonnement à un service de votre site, la participation à un jeu payant ou autre chose semblable, tout peut se faire automatiquement grâce à Yinn. Les gens achètent vos produits et services, et se font automatiquement servir pendant que vous êtes à la plage. Vous ne ferez que constater l’augmentation de votre solde en rentrant. Un exemple de vente automatisée ici.

Vous trouverez plus d’informations sur Yinn, ses autres applications, les points de vente en Afrique de l’ouest et les sites qui l’utilisent déjà sur http://www.okibat.com.

24/11/2008

Yinn est dans la place

Comme annoncé il y’a quelques jours. Yinn est désormais opérationnel en Cote d’ivoire. Vous pouvez maintenant appeler le fixe en France à 13 fcfa ou un portable au Ghana à 109 fcfa. Et ce depuis votre ordinateur privé connecté à internet ou votre téléphone habituel. Vous pouvez également faire des achats ou paiements sur internet.

carteyinn_250.jpg

A ce jour, il y’a 4 points de vente à Abidjan (Cocody centre, Marcory magic, Plateau gare sud et Adjame 220 logements) Nous pensons que d’autres s’ouvriront dans les prochains jours, car il y’a des personnes intelligentes qui savent reconnaître la bonne affaire qui se trouve dans la revente des codes Yinn. Ce d’autant plus que jusqu’au 31 décembre 2008, il sera permis à tout le monde d’être revendeur, même avec un achat de 10 000 fcfa seulement.

Pour trouver le revendeur le plus proche de vous, visitez le site www.okibat.com.

Désormais appeler l’étranger et faites des affaires sur internet en toute liberté. Plus de renseignements au (225) 03 34 94 60

07/11/2008

L'heure de la révolution a sonné

Chante et danse. Oui, réjouis toi sans limites, toi qui fait du business sur internet. Toi qui vend des produits et services sur ton site ou ton blog. Oui ! Chante et danse car l’heure de la révolution a sonné pour le commerce électronique en Afrique. Désormais, il n’ y’aura plus de difficultés pour les internautes africains pour payer tes services, il y’aura encore moins de difficultés pour toi qui est en Afrique de récupérer ton argent gagné sur internet.

pubyinn.jpg


Le coup de sifflet est donné. Le processus est enclenché. Comme un médicament injecté par voie veineuse, qui déjà se répand dans le corps tout entier en faisant du bien aux organes en difficulté, ainsi est Yinn qui d’Abidjan se répand à toute l’Afrique, repoussant les limites qui confinaient, qui empêchaient le développement du e commerce, du e-business dans cette partie du monde.

carteyinn_250.jpg


Bientôt, grâce à l’argent et à la publicité qu’il fera gagner aux revendeurs, on le retrouvera dans tous nos carrefours.

Grâce à sa disponibilité et au retrait d’espèces garantit aux sites marchands, en plus de la publicité gratuite, tous les webmasters et administrateurs de sites internet intelligents l’adopteront comme moyen de paiement.

Grâce à sa fonctionnalité d’appels internationaux à coûts très bas, les entreprises et particuliers se l’arracheront sans modération.

Chers amis internautes africains, j’ai le bonheur et l’immense privilège de vous inviter à découvrir Yinn en cliquant ici : YINN, la Révolution.

27/10/2008

Pas d'enlevements à Abidjan

Les gens sont incapables de prouver leurs histoires de tentatives d’enlèvement. Une seule plainte a été déposée et les enquêtes n’ont rien donné. Il est démontré que l’agitation du vendredi a été juste le fruit d’une rumeur. Le président Gbagbo dit, il n’ y a pas d’enlèvements à Abidjan et celui qui sera surpris à dire le contraire sans preuves sera jugé et condamné. Donc, le débat est clos.