topblog Ivoire blogs

17/04/2009

Quel avenir pour l'onatel à la Brvm?

Objectifs Hebdo du 13 Avril 2009 - D’ici à la fin mai 2009, nous assisterons à la première cotation en bourse de L’Onatel. L’opérateur de télécommunications historique du Burkina Faso, sera ainsi la première entreprise burkinabé à être cotée sur le marché boursier sous régional. La dernière entreprise à être entré sur ce marché, Ecobank Transnational Incorporated, a perdu plus de 100% de son cours d’introduction. Certains se demandent alors, ce que nous réserve Onatel.



Siege Onatel.jpg

L’entreprise contrôlée à 51% par Maroc Telecom a l’avantage d’avoir les mêmes activités qu’un poids lourd du marché, la sénégalaise Sonatel qui jouit d’une bonne réputation en terme de rentabilité et de croissance depuis plusieurs années. Mais les 2 sociétés sont elles identiques ? S’il est vrai qu’elles sont toutes deux des opérateurs historiques dans leurs pays respectifs avec encore 100% de part de marché sur la téléphonie fixe. Les 78 milliards de chiffre d’affaires 2007 de l’Onatel ne font pas le poids devant les 530 milliards de la Sonatel en 2008. Là où au Sénégal, on observe une baisse progressive de l’utilisation de téléphone fixe, Onatel voit plutôt une croissance à deux chiffres.



L’Onatel à notre avis devrait pour l’instant, être considéré selon ses particularités propres liées à son marché et à ses résultats. Il semble que 2006, l’année de la privatisation ait laissé quelques perturbations, tel qu’il faut attendre les résultats de 2008 pour mieux apprécier les effets des investissements et mesures pris par ses gestionnaires.

Le dernier dividende payé était d’environ 3 200 FCFA par action suite à l’exercice 2005, avant que l’entreprise n’enchaîne 2 exercices déficitaires en 2006 et 2007. Selon sa direction, cela est du à des investissements importants effectués sur le réseau après la privatisation. M Ouamdaogo, un investisseur burkinabé, nous assure qu’effectivement, « Onatel a étendu son réseau même dans les villages où le premier ordinateur n’arrivera pas avant au moins 5 ans ».



2008 devrait être bénéficiaire, mais à quel degré ? Les prévisions s’attendent à une croissance de 90% du chiffre d’affaires par rapport à 2007. Pour renforcer les capitaux propres, il y’aura probablement pas de dividende. De toute façon, Maroc Telecom prévoit tirer un bénéfice du capital investit seulement après son 3e exercice (2009). Son résultat net a progressé de 78% en 2007. Qu’en sera-t-il de 2008 ? Cette réponse donnera à notre avis une meilleure visibilité sur le potentiel du 2e opérateur mobile burkinabé. En attendant, l’effet d’introduction augmentera probablement le cours de l’action au dessus de 20% comme c’est souvent le cas, à condition que les nouveaux actionnaires burkinabés jouent le jeu.

Euclide Okolou
www.okibat.com

14/04/2009

Mme Simone Gbagbo preche l'evangile du developpement

paques28.JPG


Depuis vendredi, je reflechis sur un article qui aura pour thème « l’évangile du développement ». J’ai été heureux d’entendre Mme Simone Gbagbo, dans son discours lors de la paques à la Mevho entrer dans ce cadre. Voir la video

11/04/2009

Segway Puma - Biplace électrique

Entreprise spécialisée dans la mobilité urbaine, Segway s'associe avec General Motors pour le projet Puma, un biplace électrique. Il se présente comme une alternative pertinente pour les questions de mobilité pour le futur.

puma.jpg


Vous connaissiez peut-être déjà le gyropode Seygway, ce curieux engin sur deux roues sur lequel on se tient debout, et qui est déjà commercialisé. Voici donc maintenant le Puma. Puma, en français, ça signifie "mobilité et accessibilité personnelles en milieu urbain". Concrètement, il s'agit d'un prototype deux places posées sur deux roues. Selon Segway et GM, il pourrait permettre aux gens de se déplacer en ville plus rapidement, plus silencieusement et aussi plus proprement, puisque propulsé par un moteur électrique. Sa vitesse maximum est de 56 km/h, et ses batteries lui permettent d'effectuer 56 km d'une traite.

Ce véhicule ne se contente pas d'être pratique et écologique, il est aussi intelligent. En effet, le Segway Puma dispose du procédé V2V qui permet d'informer en temps réel les autres utilisateurs de ce système qu'un accident a eu lieu, ou qu'un embouteillage bloque la circulation. A quand dans nos rues ?
Source: Yahoo.fr

Commentaires: Ce sera curiosité au début j'imagine!

10/04/2009

Point boursier hebdomadaire du 10 Avril 2009 - La Brvm continue sa chute

La bourse régionale des valeurs mobilières de l’Uemoa a encore reculé cette semaine. Ces indices de référence le Brvm 10 et le Brvm Composite ont respectivement lâché -2.09% à 152.56 points et -1.86% à 145.16 points. Le premier a même séjourné sous la barre des 150 points avant de rebondir ce vendredi.

Toutes les valeurs dont les cours ont subit des modifications cette semaine se sont orientées à la baisse. En tête, nous trouvons la Saph qui a cédé 19,10% à 10 800 FCFA l’action. La filiale du groupe Sifca, Lire la suite

21:04 Publié dans Bourse - Brvm | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : okibat, richman, brvm

09/04/2009

De quoi je me mele?

Obama dit : « Ce serait bien que la Turquie intègre l’union européenne ».

Sarkozy répond : « Ce n’est pas au président des USA de dire qui doit entrer dans l’union européenne ». Après sa sieste, c’est son gouvernement qui presse les ivoiriens à organiser les élections en 2009.

Je n’ai rien contre cette volonté, mais je suis embêté par ce sale comportement qui fait que l’on dit à l’autre de quoi je me mêle, alors qu’on a le même caractère que lui. Qu'est ce qui lui donne alors le droit de s'ingerer aux affaires ivoiriennes. Avant d’enlever la paille qui est dans l’œil de ton prochain, ôte la poutre qui est dans le tien.

Pourquoi ce club d'investissement en bourse?

Suite à certains échanges que j’ai eu avec des gens à propos de mon projet de création d'un club d'investissement en bourse, j’ai pensé à formuler leurs questions en forme d’interview. Voici ce que ça donne.

richman-mvouama.JPG

Pourquoi ce club d’investissement ?
J’ai une philosophie « Quand tu ne peux pas faire quelque chose seul, fais le avec d’autres qui partagent la même vision ou communiques la vision à un groupe pour qu’il le réalise avec toi ». Je veux investir en bourse et je rêve de mettre en place un fonds d’investissement. Je pense qu’un club d’investissement est un bon moyen pour atteindre cet objectif facilement, en ce qu’il permet à un groupe de petits épargnants de rentabiliser leur épargne tout en avançant vers un idéal plus grand. Dans le fonctionnement au départ, ce sera juste un club d’investissement, mais dans l’orientation managériale je lui attribue des objectifs plus grands.

L’autre aspect est de me permettre de suivre un seul portefeuille, au lieu de 3 ou 5, vu qu’il y’a des gens qui pensent à me confier des fonds à gérer. Je vais donc simplement les convaincre à se joindre à nous.

Pourquoi est ce qu’on doit vous suivre dans cette aventure ?
Essentiellement, pour gagner de l’argent dans une entreprise rentable. Tout le monde est d’accord que l’investissement en bourse à long terme est un bon pari. Sur notre marché, la rentabilité boursière des entreprises actives tourne en moyenne autour de 6 à 10% en terme de dividende, soit le double des 3,5% annuel d’un compte d’épargne classique. Si nous gérons bien, je pense que nous sommes en mesure de faire au moins cette moyenne.

De plus, j’ai proposé qu’il soit inscrit dans les statuts que chacun peut vendre ses parts à tout moment. Le défi à mon avis est de rentabiliser le club pour fidéliser les membres et de gagner facilement d’autres dans les limites du nombre maximum de membres prévu dans les statuts.

Oui, mais quelles sont les assurances que les gens ont en adhérant ?
Avant de parler d’assurance, il est important de préciser que le club est une entreprise dans laquelle chacun supporte les risques proportionnellement à sa participation au capital. C’est pas une maison de placement où l’on vous promet une rentabilité quelconque après 1 ou 3 mois. Ceci étant, il y’a des mesures statutaires que j’ai proposé pour nous rassurer tous. Il s’agit de :

- Un commissaire aux comptes élu par les membres, sans ma voix, contrôle tout ce qu’il veut. Il signera avec moi les décaissements.

- A chaque réunion, il sera fait le point des cotisations, du portefeuille et des parts de chaque membre, ainsi qu’un relevé bancaire justificatif.

- La possibilité pour les membres de vendre leurs parts à tout moment pour sortir du club. La bourse n’est pas comme le pmu ou quand tu fais un mauvais pari tu perds tout ton investissement. Non, en bourse, il y’a toujours un moyen de sauver les meubles.

Pensez vous avoir le potentiel pour conduire un tel projet ?
Bien sûr ! Sinon je l'aurai pas démarré. En réalité, je l’ai déjà fait dans le passé. La différence est que cette fois ci je compte mobiliser des fonds plus importants.

Si vous l’avez déjà fait, Pourquoi ça n’a pas marché la première fois ?
Dans le premier club, qui s’appelait Okibourse, les membres ne cotisaient pratiquement pas, j’étais seul à apporter des fonds. Voila pourquoi je me suis empressé cette fois ci de marquer dans les statuts que celui qui arrête de cotiser est automatiquement radié après un court délai bien défini.

Ce n’était pas un problème de gestion. Bien au contraire, par la grâce de Dieu, nous en étions à + 42 % au moment de sa dissolution.

Avec 10 000 FCFA comme prix d’origine de la part, vous êtes surs d’atteindre facilement vos objectifs ?

Oui ! Il suffit d’encourager les gens à acheter beaucoup de parts. Cela permet également d’ouvrir la porte à un plus grand nombre d’épargnants potentiels. Les Fonds Commun de Placement Sogevalor (Sogebourse), Patrimoine (Ecobank) et Opti Placement (Opti Asset Management) ont commencé avec une valeur liquidative de 5 000 FCFA. J’ai en tête des objectifs que je partagerai avec les clubistes prochainement.

Chacun verra que son pouvoir et sa rémunération dépendent du nombre de parts qu’il détient. De plus, la rentabilité du club sera un bon moteur d’encouragement à l’épargne.

Quelles sont selon vous les conditions de réussite du projet ?
Les deux principales conditions à mon avis sont :
- Faire de bons investissements dès le départ
- Avoir des clubistes qui investissent pour le moyen et long terme, sans paniquer en cas de trouble dans le portefeuille.

Pour rappel, la réunion constitutive du club d'investissement est prévue le 18 Avril 2009 à 10h. Vous pouvez me contacter ici

08/04/2009

France Telecom obtient la majorité absolue du capital de la Sonatel

France Telecom obtient la majorité absolue du capital de la Sonatel Jusque là, l’opérateur de telecom français avait 42% du capital, maintenant, selon l’agence France-presse il a acheté 10 % des parts de l’état sénégalais. Ce dernier reste dans le capital de la Sonatel à hauteur de 18%.

Selon certains medias sénégalais, le gouvernement avait déjà vendu au moins 3% du capital de la Sonatel dans le 2e semestre 2008 pour des besoins de liquidités. Lire la suite

sonatel.jpg


Cela va certainement provoquer la colère de beaucoup de sénégalais qui sont sentimentalement attachés à leur fierté nationale en terme d'entreprises performantes. "Un autre mauvais contenu des jolis emballages de Wade" comme disait quelqu'un

Biao lance la carte de crédit Visa Rubis, Africards est en danger

En marge du salon de la monétique Simbank 2009, qui a ouvert ses portes hier, la banque ivoirienne Biao présente sa nouvelle carte de crédit appelée Visa Rubis qui sera disponible dans quelques jours. Il s’agit d’une carte prépayée rechargeable utilisable dans tous les réseaux Biao, Gim-Uemoa et Visa international.

Ce qui veut dire que cette carte de crédit fonctionne comme... Lire la suite

07/04/2009

Ecommerce de meeerrrrrrrde

Il est dur de développer une activité internet en Afrique. Je fais partie de ceux qui croient qu’on ne lance pas un site web en ne comptant que sur la pub. C’est quasiment un avortement provoqué, à moins de travailler et d’investir par amour ou pour l’honneur. Il faut être en mesure de proposer des produits et services à valeur ajoutée. Chaque fois que quelqu’un m’appelle pour me demander comment acheter mon ebook à distance et qu’il ne fait aucun effort de saisir l’option Orange Money que je lui propose, ça me fait de la peine.

195903490.jpg

Ma peine ne se limite pas aux rares clients du Bénin ou du Sénégal que je perds. Elle est encore plus grande quand j’ai à faire à quelqu’un qui est dans la commune d’à coté. Certains préfèrent me proposer des recharges téléphoniques que d’utiliser Orange Money. Cela me fait dire que les gens d’Orange ont du fil à retordre. J’en suis arrivé à accepter de perdre 30% en utilisant les services de Ticket-Surf / Aviso, mais le temps qu’ils prennent à me répondre me décourage. La rentabilité de mon projet web suivant le modèle de paiement souhaité est remise en cause. Les possibilités de paiements à distance existent, mais le public qui déjà utilise à peine les services bancaires n’est pas enthousiaste.

is2.jpg

Les gens de Yinn ont suscité l’espoir, mais ils ont foutu la merde en se décourageant. C’est vrai que le problème n’est pas seulement du coté du public qui est réticent mais également des webmasters africains qui n’ont pas de plan valeur ajoutée online. Tout cela n’encourage pas quelqu’un à risquer son argent pour répondre à un besoin que la cible elle-même ignore. Cela demande plus d’efforts. Ecommerce de Meeerrrrrrrrrrrrrrrde, comme dirait un guignol de l’info

Théo avait raison. Mon livre sera certainement plus facile à diffuser s’il était en support papier. Je vais commencer à travailler sur cette option. En attendant je vais peut être me mettre à accepter des achats par recharges téléphoniques.

Ce mardi s’ouvre le salon Simbank au Plateau, nous irons voir sans rêver, les offres exploitables. C’est dur d’être un pionnier !

04/04/2009

Bilan boursier Hebdomadaire à la Brvm – Semaine du 30 mars au 03 Avril 2009

On croirait un poisson d’Avril, mais ce n’est pas le cas. Une seule valeur a finit la semaine dans le vert à la Brvm. Toutes les autres sont rouges ou inchangées. Ce qui logiquement indique la chute des deux principaux indices du marché. Le Brvm 10 perd -1.18% à 155,82 et le Brvm Composite -0.99% à 147,92. La capitalisation boursière du marché des actions est à 2 770 milliards FCFA et celui du marché obligataire à 487,379 milliards de FCFA

Le héros de la semaine, la Sogb, a pris 2.85% à 18 000 FCFA, cela n’enlève pas le fait qu’il a perdu 45% depuis le début de l’année. Lire la suite

10:10 Publié dans Bourse - Brvm | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bilan, bourse, brvm

03/04/2009

Rajes: Une ong qui bosse

ouatt_nav.jpg
On avait juste créé leur site. Mais en lisant leurs news, nous avons réalisé que cette ONG composée essentiellement de jeunes travaille et est pleine d’ambitions. Nous vous invitons à découvrir le Réseau Africain pour la Jeunesse Entreprenante et Solidaire (RAJES) sur son site web www.ongrajes.org

Pourquoi Gbagbo a pleuré ?

C’est passé en direct à la télé mercredi, mais j’ai eu l’occasion de le suivre le lendemain. La cérémonie d’hommage aux 19 victimes du stade Felix Houphouet Boigny, en marge du match Cote d’Ivoire – Malawi qui « ont payé pour rencontrer la mort ».

Cette cérémonie a été marquée par les pleurs du président Gbagbo qui a du interrompre son discours. C’était émouvant ! J’en ai eu des larmes aux yeux. Cependant quelques commentaires et interrogations entendus ici et là m’ont refroidi. C’est pas bien d’être un homme public, tous les actes sont interprétés diversement. Pourquoi le président Gbagbo a pleuré ?

gbagbo pleure.jpg


L’on suppose que c’est par compassion humaine que le président a fondu en larmes. Penser à ce père qui est mort avec son fils de 12 ans et toutes ses autres personnes qui voulaient juste s’amuser et célébrer leur équipe nationale

Quelqu’un a dit : C’est parce qu’il pensait à tous les malheurs qu’il a connu durant sa présidence sans le soutien de la communauté internationale, car juste avant de pleurer il remerciait la Fifa pour son soutien par la minute de silence décrétée dans tous les stades. « Il nous arrive souvent des malheurs, mais ce n’est pas toujours que les gens sont solidaires »

Une autre pensée dit que c’est juste une pâtisserie pour faire taire les murmures et la colère qui enflaient, pour rouler les gens dans la farine et susciter un sentiment favorable à son égard.

Est-ce qu’un président n’a pas de cœur ? N’avons-nous pas vu Sassou Nguesso du Congo pleurer à chaudes larmes il y’a quelques jours ? Yako président!