topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

24/03/2010

Actions Onatel : Et si les souscripteurs avaient été arnaqués ?

 

onatel38.jpgNous avons l’habitude de parler des titres Onatel en considérant les habitudes du marché boursier. Lorsque nous avons appris qu’elle comptait ne pas payer de dividende cette année encore, nous sommes allés regarder son historique pour essayer d’analyser les éventuelles conséquences. Là, nous avons découvert une pathologie congénitale qu’on avait pas remarqué.

Sur le marché primaire, les actions Onatel étaient vendues à 42 000 FCFA et 45 000 FCFA en fonction des catégories d’investisseurs. Elles ont été introduites en bourse le 30 avril 2009, au cours de départ de 45 000 FCFA l’unité. Depuis, leur prix est toujours resté entre 47 500 FCFA et 50 500 FCFA. Pourquoi cette valeur ne décolle pas depuis son introduction ?

Au commencement était une arnaque

Au moment de l’offre publique de vente (Opv) des actions, une opinion s’était plainte de ce que le prix de vente n’était pas accessible à la majorité des burkinabés. Elle a été humiliée par le grand succès de l’opération... Lire la suite

 

08:58 Publié dans Bourse - Brvm | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : onatel, brvm

24/02/2010

Onatel a fait un chiffre d’affaires de 97,4 milliards en 2009: Le commentaire d’Euclide

Le groupe Onatel a respecté ses prévisions concernant tous les paramètres clés et a confirmé la solidité de son profil opérationnel et financier. Le chiffre d’affaires consolidé s’est ainsi accru de 18.2% en s’établissant à 97,4 milliards de FCFA. Le résultat net enregistreégalement une hausse de 12.3% pour se situer à près de 10 milliards de FCFA. Lire la suite

21/02/2010

Bernabe CI : Après l’incendie la restauration

IMG0015A.jpg

2 semaines après l’incendie qui a ravagé une bonne partie de ses locaux d’Abidjan-Treichville, la société Bernabé travaille à se remettre en selle. Suite aux assurances que sa  direction a donné dans un communiqué à l’intention de ses actionnaires, affirmant que le magasin rouvrait effectivement ses portes le 10 février 2010, nous avons pensé à nous en rendre compte de nous même...Lire la suite

16/02/2010

Pratiques des Courtiers en bourse de Cote d’Ivoire

argent-demo.jpeg10 des 21 sociétés de gestion et d’intermédiation (Sgi) actuellement en fonction sur le marché boursier de l’Uemoa se trouvent en Cote d’Ivoire. Plus de la moitié d’entre elles ontdémarré leurs activités à la naissance de la Brvm en septembre 1998. 80% de ces courtiers en bourse sont des filiales des grandes banques de la place. C’est d’ailleurs de là que viennent la majorité de leurs clients. Cela explique en partie leur paresse en terme de marketing, vu que les prospects détenteurs de fonds sont identifiés par leur maison mère et parfois cooptés directement par leur gestionnaire de compte...lire la suite

08/01/2010

Comment Investir et Gagner à la Bourse des valeurs de l’Uemoa : La 2e édition est en ligne

Depuis ce jeudi 07 janvier 2010, la 2e édition de l’ebook Comment Investir et Gagner à la Bourse des valeurs de l’Uemoa est en ligne.test livre 2.jpgDepuis que j’ai annoncé sa sortie imminente en décembre, plus personne n’a voulu acheter la 1e édition.

Il faut dire que personnellement, je ne voulais plus la vendre également. Cette 2e édition que j’avais déjà sur ma machine me semblait tellement plus fournie et développée, que vendre l’ancienne en décembre, me semblait être une arnaque.

On est passé de 81 à 140 pages en gardant la même police et ce malgré la suppression des 5 pages de présentation du jeu de simulation boursière d’Okibat.net qui n’existe plus aujourd’hui. J’ai profité pour répondre aux questions que l’on me pose souvent et surtout pour développer la partie « Comment gagner en bourse ». Je pense que ceux qui liront cette 2e édition seront plus performants.

La vente se fera essentiellement sur internet :

-  Soit par Paypal avec téléchargement immédiat après le paiement,

-  Soit par un transfert de carte Africards à carte Africards pour ceux qui en ont

- Soit par un chargement de ma carte Africards dans l’un des points agréés pour ceux qui n’en ont pas.

Cela me permet de toucher les clients de la sous région qui ont été nombreux à m’appeler. Certains ont dû passer par des parents résidents à Abidjan pour acheter via l’ancien moyen de paiement (recharge moov). Les points de rechargement Africards étant disponibles dans tout l’espace Uemoa, le problème d’accès au produit est ainsi réglé.

** L’ebook seul est vendu à 5 000 FCFA (Pas de paiement via paypal dans ce cas)

** L’ebook et les bonus à 7 000 FCFA (Tous les moyens de paiements cités ci-dessus, avec 12 euros pour l’achat via Paypal)

Vous pouvez accéder à la page de vente du livre ici

25/11/2009

Initiation à la bourse - Les clubs d'investissement

Vous êtes intéressé par la multiplication de vos revenus?
Connaissez vous les différents moyens pour faire travailler votre argent quelle qu'en soit la quantité?
emerglead1.jpgVoulez vous en savoir plus sur la bourse, comment créer ou adhérer à un club d'investissement?
Cette conférence est la votre.

Venez découvrir avec M Okolou Euclide de http://okibat.afrikblog.com

Thème: Initiation à la bourse - Les Clubs d'investissement

Organisateur: Emerg'Lead
Pour tous renseignements, appelez le 01 46 42 64.

L'entrée est libre !

07/09/2009

Le Calvaire des investisseurs privés à la Brvm

Depuis 11 ans, les 8 pays membres de l’Uemoa disposent d’une bourse des valeurs mobilières (Brvm), dont le siège se trouve à Abidjan. Ces derniers mois les particuliers désireux d’investir sur ce marché ont de plus en plus de difficultés.

Un investisseur de Yamoussoukro est intéressé par les actions de Nestlé Cote d’Ivoire. Il lui faut consulter les états financiers de cette entreprise pour se décider avec assurance. Le premier réflexe, c’est de contacter Nestlé Cote d’Ivoire. On lui dit que cette information est réservée aux actionnaires et qu’il faut pour cela passer au siège à Abidjan. Après avoir obtenu, la même réponse chez le courtier qui s’occupe du titre Nestlé Cote d’Ivoire en bourse, notre investisseur se tourne vers le site web de la Brvm et y trouve les résultats financiers de 2008. Comme tous les analystes financiers le savent, il doit les comparer avec les résultats financiers des années précédentes. Comment les obtenir depuis Yamoussoukro ?
brvm0309.jpg
En principe, c’est la société cotée qui doit le mettre à la disposition des investisseurs. En occident, les sociétés cotées ont toutes une rubrique « investisseurs » sur leur site web où elles postent ce type de document et des communiqués à l’intention des investisseurs. Ce qui est à la portée de nos entreprises cotées vu qu’elles entretiennent toutes des services informatiques et de communication. Mais combien d’entre elles disposent d’un site web ? De celles qui en disposent combien se sont souvenues qu’étant cotées sur un marché sous régional, les investisseurs des autres pays, que disons nous, du monde entier pourraient en avoir besoin ? On aurait espéré que leur état de filiale de multinationale occidentale puisse les donner ce réflexe, malheureusement non. Quand vous les ferez une réflexion, quelqu’un vous ressortira hors micro le refrain « On a pas choisit de venir en bourse » ou « C’est maintenant qu’on apprend à être une société cotée » (Or, ça fait 11 ans qu’elles sont cotées). Les bons élèves à féliciter dans ce domaine, sont : La Sonatel du Sénégal, l’Onatel du Burkina Faso, le groupe Ecobank et les deux filiales cotées du groupe Bank Of Africa.

C’est la Brvm qui par son site web aidait à combler cette négligence des sociétés cotées, jusqu’à ce que l’institution décide d’en faire un service à valeur ajoutée, facturé à 1 million de FCFA minimum par année. Maintenant, elle ne publie que les résultats et communiqués de l’année en cours. Tant pis pour les petits investisseurs disséminés dans les huit pays de l’union. Tant pis pour les étudiants qui pourraient avoir besoin de certaines données des années antérieures pour leurs thèses ou recherches. De toute façon la culture boursière viendra brusquement du ciel et le petit nombre de particuliers investissant en bourse aujourd’hui doit le faire par inspiration divine, étant privé de la matière première de la bourse qu’est l’information financière. Eux, qui par le « bouche à oreille » contribuent à la promotion de la bourse.

« L’année boursière de la Brvm », une publication de l’institution qui fait le point de l’évolution de chaque valeur du marché pendant une année, avec un rappel de certaines données des années antérieures, aurait pu nous aider. Mais malheureusement, elle parait toujours avec au moins trois ans de retard. Le numéro de 2006 est sorti il y’a à peine quelques mois.
Quelle tragédie !!!

Euclide Okolou
www.okibat.com

08/06/2009

21e AG du groupe Ecobank

L'assemblée generale des actionnaires du groupe Ecobank à Ouaga comme si vous etiez. C'est sur Okibat.com, bien sur! Merci à M Ouamdaogo pour sa disponibilité. Lire ici

16/05/2009

Hebdo Brvm : Unilever stoppe son envol

La bourse des valeurs de l’Uemoa finit sa 7e semaine successive dans le rouge depuis que nous avons commencé son suivi hebdomadaire. Cette fois ci les indices de référence, le brvm 10 et le brvm composite perdent respectivement 2.39% à 141.12 points et 1.85% à 135.6 points. Un seul indice sectoriel finit dans le vert. Il s’agit du secteur Finances qui a gagné 3.46% à 60.63 points.

Excepté Alios Finances (Safca), toutes les autres valeurs de ce secteur ont transigé quasiment tous les jours. La Sgbci a encore progressé, et retrouvé son cours de février à 31 000 FCFA en prenant 13.17%. C’est la plus forte augmentation de la période.
Bank Of Africa Benin a gagné 2.42% à 46 100 FCFA. Sa soeur du Niger est restée inchangée à 40 105 FCFA. Tout comme Ecobank et la Bicici qui sont restés inchangés à 50 FCFA et 32 000 FCFA. La banque panafricaine a confirmé mercredi la tenue de son assemblée générale le 05 juin à Ouagadougou et la proposition de payer un dividende net d’environ 0.96 FCFA par action.

Unilever Cote d’Ivoire que nous suivons particulièrement depuis la publication de son intention de payer un dividende net de 34 200 F, a reculé cette semaine de 5.66% à 100 000 FCFA, après avoir gagné 23.95% la semaine d’avant. Malgré ce contexte, on se retrouve avec plus d’offres que de demandes. Il semble que cela soit lié à la volonté de plusieurs investisseurs de prendre leurs bénéfices à ce stade. L’assemblée générale s’est tenue ce vendredi, la date du paiement sera connue dans les prochains jours.
La Société multinationale de bitumes a publié mercredi ses états financiers de 2008 et sa proposition de payer un dividende brut de 1208 FCFA par action.

21 actions Trituraff ont transigé lundi et vendredi, et le titre a cédé 7.35% à 4410 FCFA. Crown Siem est tombé de 2.7% à 36 000 FCFA, et Filtisac 2.46% à 3 365 FCFA. La rumeur dit que le fabricant de sac d’Abobo Adjamé subirait les effets de la baisse de la production du cacao en Cote d’Ivoire et des marchés qu’il aurait perdu dans la sous région. Par rapport au début de l’année, l’action Filtisac a déjà plongé de 49.73%.

963 actions Onatel ont changé de propriétaires au cours inchangé de 50 000 FCFA. Le nouveau venu du Burkina Faso, prend son temps pour décoller. On l’imaginait au moins à 55 000 FCFA du fait de l’effet d’introduction après 2 semaines mais dans le contexte actuel, les investisseurs ne sont pas prompts à payer à n’importe quel prix. Tout est pesé et encore pesé avant d’être validé.
Sonatel du Sénégal continue la dégression entamée depuis le paiement de son dividende. L’action a lâché 4.54% à 105 000 FCFA.

Dans le secteur agriculture, rien ne va pour les producteurs d’hévéas que sont Sogb et Saph. Ils sont respectivement passés en dessous de 15 000 FCFA et 10 000 FCFA, en cédant 4.7% et 2.96%. Les mauvaises nouvelles du secteur automobile mondial inquiètent certains investisseurs. Chez nous, les concessionnaires Cfao et Sari ont tenus leurs assemblées générales ce vendredi 15 mai.

Euclide Okolou
www.okibat.com
Pour info, cette rubrique sera désormais relayée sur www.africaburkina.com, un site burkinabé qui œuvre à vulgariser les Ntic et les logiciels libres en Afrique.

05/05/2009

M Bedie vend la bourse à l'etranger

Objectifs Hebdo - Dans la tour BIAO, sur la rue des banques, se trouvent les bureaux de Hudson & Cie, la plus ancienne des sociétés de bourse indépendante (non affilié à un réseau bancaire) en Cote d’Ivoire.

jlb3.JPG

Créé en 1995, d’abord comme une société d’ingénierie financière, Hudson Finances est devenue en 1997, la société de gestion et d’intermédiation (sgi) Hudson & Cie. Dans un secteur d’activité très concurrentiel, Hudson & Cie nage à coté de concurrents affiliés à de grosses structures bancaires de la place et disposant de réseaux d’agences en croissance continue. Dans ce contexte, elle a axé sa stratégie de développement sur une clientèle institutionnelle et haut de gamme. Elle offre à ses clients des services d’analyses financières sur les sociétés cotées et une capacité d’exécution d’ordre de bourse selon les normes internationales. A ce titre, celle qui représente 15 à 20% du volume des transactions à la BRVM, sur la vingtaine de courtiers agréés, s’est dotée

Lire la suite

09:00 Publié dans Bourse - Brvm | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bedie, bourse, richman

04/05/2009

Point boursier hebdomadaire : semaine du 30 avril 2009

Okibat.com - Comparativement aux autres semaines d’Avril, cette dernière indique plus de titres en vert et ce bien que les principaux indices aient fini encore dans le rouge comme toutes les autres semaines du mois. L’indice Brvm 10 a clôturé la semaine avec une légère baisse de 0.99% à 145.49 points et le brvm composite baisse de 0.68% à 138.65 points, passant ainsi en dessous de la barre des 140 points. Sur l’ensemble du mois, les deux affichent des pertes respectives de 7.57% et 6.99%.

Le secteur transport et celui de l’industrie, ont soutenu les indices avec leurs gains respectifs de 3.96% et 2.25%. La plus forte progression de la semaine a été observée chez Unilever qui a terminé la semaine avec un cours de référence en progression de 18.77%. Le titre est très demandé depuis la publication mardi de la proposition de paiement d’un dividende de 34 200 FCFA donnant un rendement de 46%. Le jeudi, la cotation sur Unilever a du être différée, parce que le prix d’accord était au dessus du maximum autorisé pour la journée.
Sdv Saga qui a tenue son Assemblée générale le lundi affiche un gain de 4.16% à 50 000 FCFA. La société dont le siège est à Treichville a confirmé le lendemain le paiement d’un dividende net de 4 666 FCFA par action le 13 Mai prochain.

Lire la suite

02/05/2009

Vente des actions de Sonatel à France Telecom : L’Etat renonce

Ferloo.com - Arrivés hier soir(30 avril), vers 18 heures à la présidence de la République où devait se poursuivre leur rencontre avec les autorités relativement à la pomme de discorde que constituait jusque-là leur décision de céder 9,87% des actions de l’Etat du Sénégal à la Sonatel à France Telecom, Ibrahima Konté, Gabou Guèye et Cie en sont ressortis contents. En effet, renseigne Konté, "l’Etat renonce à vendre ses actions à France Telecom". Lire la suite