topblog Ivoire blogs

25/01/2010

Sigata.com : Le portail du shopping en perpétuelle mutation

Lorsqu’en 2008, Monsieur Charles Okou lançait Sigata.com, il était conscient d’être un pionnier dans son domaine. Lui, qui depuis toujours œuvre, par passion, à montrer aux ivoiriens qu’il est possible de gagner de l’argent à travers internet et surtout à rendre accessible les moyens de paiement utilisés par les différentes opportunités d’affaires du web. Lire la suite

10/01/2010

Présentation de CashXpress : La carte visa rechargeable d’Ecobank

Il y’a 3 semaines, je relayais un article qui parlait du lancement de la carte CashXpress du groupe Ecobank. C’est vrai que j’ai pas été invité à

cashxpress.JPG

la manifestation, mais sans rancune, je vous offre quelques détails que les journaux n’ont pas donné.

La carte CashXpress d’Ecobank est une carte visa prépayée au même titre que la carte Visa Africards de la Banque Internationale du Burkina que beaucoup connaissent maintenant. C’est d’ailleurs la même entreprise, Global Technology Partners qui a développé sa plateforme.

Lire la suite

06/08/2009

Les multiples vies d'Euclide Okolou

 

juill09-1.JPGJ’ai été interviewé par Philip de Unevieplusriche.com, « le blog qui explique comment tirer le meilleur parti de son potentiel et de ses ressources ». J’ai trouvé le titre de l’article intéressant parce qu’effectivement je trouve que j’ai trop de casquettes. Et le problème est que j’ai du mal à choisir lesquelles abandonner, parce que chacune d’elles est une partie de moi. Lire l'interview ici

 

22/07/2009

Biao avare en communication sur sa carte visa rubis

Tout le monde à Abidjan a du voir les affiches, les spots télévisés sur la nouvelle carte bancaire de Versus bank appelée Cefa Carte. J’en parle ici.

Je n’ai pas encore vu une pub sur la carte visa rubis de la biao dans les rues ou à la télévision. Ceux à qui j’en parle me disent qu’ils n’en ont jamais entendu parler avant. Je me demande si c’est... Lire la suite

01/07/2009

Etat du club en fin juin

Pour adhérer au club croissances durant le mois de juillet, il va falloir débourser 100 280 FCFA dont 25 000 FCFA de frais d’adhésion non remboursable et le reste représentant 6 parts. Je pense vous avoir prévenu que « plus tôt vous rentrerez moins vous paierez ».

Le club d’investissement en bourse « Club Croissances » finit le mois de juin 2009 (son 2e mois de vie) à + 8.56% contre 6.10% pour l’indice Brvm 10.

22/06/2009

Club Croissances avance

Le club d'investissement en bourse "Club Croissances" avance. Après sa création, il y'a deux mois, il a pris de bonnes positions et se portent déjà mieux que l'indice de reference Brvm 10.

esep.JPG

J'ai créé une rubrique sur www.okibat.com pour vous permettre de suivre régulièrement son évolution. Nous en sommes à 13 membres (7 places encore disponibles). Je me rejouis de ce que ce sont des gens suffisament stables financièrement, qui ne risquent donc pas de s'agiter lorsque notre portefeuille atteindra des montants "plus importants". Je me réjouis également de ce que plus du tiers gère déjà un portefeuille boursier personnel, ils savent donc qu'en bourse ça monte et ça descend et qu'on investit pour longtemps. Je souhaite que ce nombre augmente avec les prochaines entrées, c'est bien pour la stabilité du club.

Si vous voulez nous rejoindre, contactez moi. En attendant, vous pouvez suivre l'évolution du portefeuille de Club Croissances ici

 

15/05/2009

Point des souscriptions

Finalement, c’est 11 personnes qui ont démarré l’aventure du club d’investissement en bourse, dénommé « Club Croissances », avec le statut de membre fondateur. Des hommes et des femmes de nationalité et de classes sociales différentes. Ils ont mobilisé pour commencer la somme de 730 000 FCFA et sont déjà actionnaire de la Bicici.

Ce nombre signifie qu’il y’a encore 9 places disponibles.

Plus d'infos sur le club croissances ici

30/04/2009

Africa Start Up Challenge pour aider au financement de votre projet web

Il fallait que cela voit le jour un jour en Afrique particulièrement en Cote d’Ivoire. Africa Start Up Challenge est un concours qui vise à aider au financement de votre projet web en Afrique. La Cote d’Ivoire est le pays sélectionné pour la première édition. Le dépôt des dossiers a commencé hier 28 avril et se tient jusqu’au 1e juillet prochain.

45955488.jpg Les 5 meilleurs projets sélectionnés seront invités à faire une présentation orale le 23  juillet. Trois d’entre eux seront retenus pour recevoir des lots en fonction de leur rang.

Si vous avez un projet d’entreprise sur internet qui répondra à un besoin de la population, ce concours vous concerne. Cela vous permettra d’économiser sur plusieurs frais, sans compter l’apport en capital de l’organisateur. Ce genre de concours aide à révéler des entreprises et entrepreneurs en Europe.

C’est d’ailleurs en France, qu’est installée Africa 2.0, la structure qui organise ce concours. Au-delà de son célèbre blog www.africa2point0.com, animé par Etum, cette structure travaille également dans la finance, l’agriculture et le développement des projets Ntic.

Plus d’informations sur http://www.africastartupchallenge.com

27/04/2009

Jean Luc Bédié a cédé à mon micro

Le discret fils de l’ancien président ivoirien a cédé à mon micro. Il parait qu’il n’a pas l’habitude de parler à la presse. Lorsque je suis allé le voir pour un article sur sa boite, (j’avoue que j’ignorais ses liens avec le président Bédié).

jlb2.JPG

J’ai trouvé un homme ouvert, sympathique et poli. Lol. Il s’est excusé pour lire le journal que je l’avais apporté pendant que je parlais. Sa salle de marché est la plus jolie de toutes les salles que j’ai vu à ce jour à Abidjan. Ça donne envie d’y travailler.

Autre chose que j’ai noté, c’est sa liberté de parole. Il est indépendant, donc il s’exprime comme il veut, ce qui n’est pas le cas des autres responsables de Sgi, qui craignent leur hiérarchie. Il a dit être heureux de parler de bourse avec un journaliste qui s'y connait.

Sur la vingtaine de société de courtage du marché, la sienne occupe 15 à 20% de part de marché. A ce titre, elle fait partie des leaders en Cote d’Ivoire et j’ai admiré ce fait, lorsqu’on sait que ses concurrents sont liés à de grandes banques locales. Bien sûr, cette absence de réseau bancaire le limite sur certains points.

L’article sur Monsieur Jean Luc Bedié et sa société est disponible dans le numéro actuellement en kiosque d’Objectifs hebdo.

20/04/2009

Reunion constitutive de Club Croissances

La réunion constitutive du club d'investissement Club Croissances a effectivement eu lieu samedi dernier comme prévu. Sur 11 personnes attendues 7 étaient présentes. Une personne s’est excusée avant la réunion et une autre après.

Dans l’ensemble tout s’est bien passé. Le procès verbal vous sera présenté après validation par les autres membres. Ce que je peux vous dire pour le moment est que pour être considéré comme membre fondateur, vous devez souscrire aux parts et adhérer avant le 30 avril prochain. Dans les amendements de la proposition de statut, un privilège est accordé aux membres fondateurs.

Plus de détails bientôt, lors de la publication du procès verbal. Les statuts validés seront alors disponibles pour tous ceux qui seraient intéressés. Merci à tous !

Pendant la reunion, j'ai pu me rendre compte que mes associés de cette aventure s'y connaissent déjà en bourse. Ce ne sont pas des neophytes comme dans la première experience. Ce qui signifie que cette fois ci, les regards sur mes actes seront probablement plus critiques. C'est à la fois excitant et stressant. Je ne sais pas comment expliquer ce sentiment.

Puisse Dieu benir Club Croissances

09/04/2009

Pourquoi ce club d'investissement en bourse?

Suite à certains échanges que j’ai eu avec des gens à propos de mon projet de création d'un club d'investissement en bourse, j’ai pensé à formuler leurs questions en forme d’interview. Voici ce que ça donne.

richman-mvouama.JPG

Pourquoi ce club d’investissement ?
J’ai une philosophie « Quand tu ne peux pas faire quelque chose seul, fais le avec d’autres qui partagent la même vision ou communiques la vision à un groupe pour qu’il le réalise avec toi ». Je veux investir en bourse et je rêve de mettre en place un fonds d’investissement. Je pense qu’un club d’investissement est un bon moyen pour atteindre cet objectif facilement, en ce qu’il permet à un groupe de petits épargnants de rentabiliser leur épargne tout en avançant vers un idéal plus grand. Dans le fonctionnement au départ, ce sera juste un club d’investissement, mais dans l’orientation managériale je lui attribue des objectifs plus grands.

L’autre aspect est de me permettre de suivre un seul portefeuille, au lieu de 3 ou 5, vu qu’il y’a des gens qui pensent à me confier des fonds à gérer. Je vais donc simplement les convaincre à se joindre à nous.

Pourquoi est ce qu’on doit vous suivre dans cette aventure ?
Essentiellement, pour gagner de l’argent dans une entreprise rentable. Tout le monde est d’accord que l’investissement en bourse à long terme est un bon pari. Sur notre marché, la rentabilité boursière des entreprises actives tourne en moyenne autour de 6 à 10% en terme de dividende, soit le double des 3,5% annuel d’un compte d’épargne classique. Si nous gérons bien, je pense que nous sommes en mesure de faire au moins cette moyenne.

De plus, j’ai proposé qu’il soit inscrit dans les statuts que chacun peut vendre ses parts à tout moment. Le défi à mon avis est de rentabiliser le club pour fidéliser les membres et de gagner facilement d’autres dans les limites du nombre maximum de membres prévu dans les statuts.

Oui, mais quelles sont les assurances que les gens ont en adhérant ?
Avant de parler d’assurance, il est important de préciser que le club est une entreprise dans laquelle chacun supporte les risques proportionnellement à sa participation au capital. C’est pas une maison de placement où l’on vous promet une rentabilité quelconque après 1 ou 3 mois. Ceci étant, il y’a des mesures statutaires que j’ai proposé pour nous rassurer tous. Il s’agit de :

- Un commissaire aux comptes élu par les membres, sans ma voix, contrôle tout ce qu’il veut. Il signera avec moi les décaissements.

- A chaque réunion, il sera fait le point des cotisations, du portefeuille et des parts de chaque membre, ainsi qu’un relevé bancaire justificatif.

- La possibilité pour les membres de vendre leurs parts à tout moment pour sortir du club. La bourse n’est pas comme le pmu ou quand tu fais un mauvais pari tu perds tout ton investissement. Non, en bourse, il y’a toujours un moyen de sauver les meubles.

Pensez vous avoir le potentiel pour conduire un tel projet ?
Bien sûr ! Sinon je l'aurai pas démarré. En réalité, je l’ai déjà fait dans le passé. La différence est que cette fois ci je compte mobiliser des fonds plus importants.

Si vous l’avez déjà fait, Pourquoi ça n’a pas marché la première fois ?
Dans le premier club, qui s’appelait Okibourse, les membres ne cotisaient pratiquement pas, j’étais seul à apporter des fonds. Voila pourquoi je me suis empressé cette fois ci de marquer dans les statuts que celui qui arrête de cotiser est automatiquement radié après un court délai bien défini.

Ce n’était pas un problème de gestion. Bien au contraire, par la grâce de Dieu, nous en étions à + 42 % au moment de sa dissolution.

Avec 10 000 FCFA comme prix d’origine de la part, vous êtes surs d’atteindre facilement vos objectifs ?

Oui ! Il suffit d’encourager les gens à acheter beaucoup de parts. Cela permet également d’ouvrir la porte à un plus grand nombre d’épargnants potentiels. Les Fonds Commun de Placement Sogevalor (Sogebourse), Patrimoine (Ecobank) et Opti Placement (Opti Asset Management) ont commencé avec une valeur liquidative de 5 000 FCFA. J’ai en tête des objectifs que je partagerai avec les clubistes prochainement.

Chacun verra que son pouvoir et sa rémunération dépendent du nombre de parts qu’il détient. De plus, la rentabilité du club sera un bon moteur d’encouragement à l’épargne.

Quelles sont selon vous les conditions de réussite du projet ?
Les deux principales conditions à mon avis sont :
- Faire de bons investissements dès le départ
- Avoir des clubistes qui investissent pour le moyen et long terme, sans paniquer en cas de trouble dans le portefeuille.

Pour rappel, la réunion constitutive du club d'investissement est prévue le 18 Avril 2009 à 10h. Vous pouvez me contacter ici

08/04/2009

Biao lance la carte de crédit Visa Rubis, Africards est en danger

En marge du salon de la monétique Simbank 2009, qui a ouvert ses portes hier, la banque ivoirienne Biao présente sa nouvelle carte de crédit appelée Visa Rubis qui sera disponible dans quelques jours. Il s’agit d’une carte prépayée rechargeable utilisable dans tous les réseaux Biao, Gim-Uemoa et Visa international.

Ce qui veut dire que cette carte de crédit fonctionne comme... Lire la suite