topblog Ivoire blogs

23/03/2009

Bilan Hebdomadaire de la Brvm – Semaine du 14 au 20 mars 2009

Entre le 13 et le 20 mars l’indice Brvm 10 a perdu 3.16% et le Brvm composite a cédé 2.65%. Des 38 sociétés cotées sur le marché des actions, plus de la moitié termine la semaine avec un cours inchangé, parmi lesquelles nous citons Sonatel du Sénégal qui au cours de la semaine avait coté 119 000 FCFA avant de revenir à 119 500 FCFA. Dans le groupe des inchangés, nous notons également Solibra, l’action la plus cotée du marché qui n’a pas trouvé de demandeur depuis la publication de ses résultats provisoires 2008 le 12 mars dernier. Lire la suite

19/03/2009

AG Abidjan Catering

l'assemblée generale d'abidjan catering s'est tenue hier au sujet de la volonte du nouveau repreneur de le faire sortir de la bourse. Les debats etaient houleux. Tout le point sur ce dossier sera disponible dans le numero d'objectifs hebdo du lundi prochain. rendez vous dans vos kiosques à journaux.

24/02/2009

Derniere Heure: Abidjan Catering veut sortir de la Brvm

Les actionnaires de la Société Abidjan Catering sont convoqués en Assemblée Générale Ordinaire le mercredi 18 mars 2009 à 10 heures à la salle Abyssa de l’Hôtel Pullman (ex Sofitel), avenue DELAFOSSE prolongée, Abidjan Plateau, à l’effet de délibérer sur l’ordre du jour suivant: Lire la suite

10/02/2009

Les autorités de la Cie donne leur version des faits

Les autorités de la Cie donne leur version des faits
En fin de semaine passée, un syndicaliste a réunit la presse pour dénoncer, selon lui, les manœuvres de M Zadi Kessy, PCA du groupe Cie - Sodeci pour contrôler la filière. Il a ainsi informé la communauté nationale que l’entreprise Bouygues venait de vendre 30% de ses parts au sein de la Cie au fonds Emerging Capital Partners (ECP) dirigé par un proche de M Zadi Kessy, un certain M Vincent Le Guennou (sur la photo).

Lire la suite

18:10 Publié dans Bourse - Brvm | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cie, okibat, richman

28/01/2009

La vaste opération de vente d’actions Ecobank s’est soldée par un échec

Cette semaine les investisseurs ont eu le résultat de l’offre publique de vente d’actions organisée par Ecobank Transnational Incorporated. Il en ressort que sur 2 500 000 000 $ US souhaités, seulement 49 593 016 $ US ont été obtenus. Ce qui veut dire que le capital de la banque panafricaine passe de 168 379 199 $US à 217 972 215 $ US, soit une augmentation de 29.45% seulement au lieu des 1 485% souhaités.

Lire la suite

12/01/2009

Le Sénégal doit il avoir sa propre bourse des valeurs ?

DSE.jpg
Un article parut sur African Global News (ici) le 04 décembre 2008, annonçait que selon des sources proches du gouvernement sénégalais, il existe un projet de développement d’une bourse des valeurs au Sénégal qui viendrait concurrencer la bourse régionale de L’Uemoa. Notons que le Sénégal est lui même membre de l’Uemoa, donc coresponsable de toutes les critiques que l’on peut formuler contre la Brvm.

Lire la suite de l'article

02/01/2009

La Brvm termine l’année 2008 en baisse : Voir le Bilan

La Brvm clôture l’année 2008 avec une capitalisation boursière de 3 336 648 283 230 FCFA soit une baisse de -10.45% par rapport au 31 décembre 2007. Ses 2 indices phares également terminent l’année dans le rouge. Le Brvm 10 perd 14.57% à 224.85 points. L’indice Brvm composite quant à lui cède 10.67% à 178.17 points.
pano_brvm.jpg
Le secteur « Services Publics » finit l’année en baisse principalement du fait de l’action Sonatel qui a perdu 25.71% de sa valeur au cours de l’année. Elle valait 175 000 FCFA le 31 décembre 2007, elle a atteint un plus haut à 199 800 FCFA, puis est descendu jusqu’à 99 500 FCFA, avant de remonter et se stabiliser à 130 000 FCFA depuis quelques jours.

Lire la suite de l'article ici

22/12/2008

pensée de remerciement

L’article "L’action Ecobank à 75 FCFA à la brvm : Est-ce impossible ?" que j’ai publié la semaine passée a été bien diffusé sur le net.

ecobank2.jpg

En plus de sa publication dans mon espace wikio, Les rédactions de certains sites web semblent l’avoir apprécié au point d’accepter de le publier. J’ai une pensée de remerciement pour le très respecté lesafriques.com, pour le quotidien fasozine.com grâce à qui l’article a été également repris sur le portail burkinabé lefaso.net.

Ces différents liens ont permis à Africatime.com de relayer également le billet. J’en suis heureux.

19/12/2008

Peut on avoir une escroquerie à la Madoff à la Bourse de l’Uemoa ?

brvm_madoff.png
La semaine passée, les marchés occidentaux ont appris avec stupeur qu’un courtier de renom, très respecté par la communauté organisait la rémunération de ses clients par un système pyramidale, dans lequel l’argent des derniers investisseurs servait à rémunérer les premiers. Il déclarait des profits inexistants pour mettre en confiance ses clients, tout en les couvrant par l’argent des nouveaux investisseurs. M Bernard Madoff, patron de « Bernard Madoff Investment Securities (BMIS), ex patron du Nasdaq a ainsi bâtit secrètement sa fortune et son succès. Lequel succès lui a valu d’être pendant un moment membre de la SEC (gendarme du marché financier américain).

Lire tout l'article

15/12/2008

L’action Ecobank à 75 FCFA à la brvm : Est-ce impossible ?

En septembre et Octobre dernier, la multinationale Ecobank Transnational Incorporated a eu à émettre simultanément sur les 3 bourses ouest africaines, où elle est cotée, une offre de vente d’actions et une émission de droits préférentiels de souscription. Ceci dans le but de récolter suffisamment d’argent, pour faire passer son capital de 168 379 199 $ à 2 668 379 199 $. L’opération a pris fin le 31 Octobre. Les allocations sont en cours et on ignore encore quand est ce que ces nouvelles actions se retrouveront sur le marché secondaire.
pano ecobank.jpg

Une chose est sure, sauf modification de dernière minute, la date de jouissance de ses nouvelles actions est maintenue au 01 janvier 2008. Ce qui veut dire que ces nouveaux actionnaires viendront partager avec les anciens les dividendes de l’année 2008. En 2007, le dividende était de 8.43 FCFA/action soit 1.686/action en considérant le fractionnement qu’il y’a eu au cours de cette année. Même si l’on considère que le dividende 2008 devrait augmenter de plus de 50% proportionnellement à l’augmentation du bénéfice rapporté au 1e semestre par le groupe et qu’il passait ainsi à 3 FCFA/action par exemple, les nouvelles actions représentant 1500% du capital actuel, noieraient le bénéfice net par action.

Cette éventualité certaine se répercutera tôt ou tard sur le marché. Il ne sera donc pas étonnant pour nous de voir dans les prochaines semaines l’action ETIT s’échanger à 75 FCFA à la Brvm. Notre coté pessimiste l’imagine même à 60 FCFA. Il faut compter sur d’éventuelles bonnes nouvelles à venir de la part d’Ecobank pour espérer gagner en plus value, puisqu’en terme de dividendes, il vaut mieux ne pas rêver avant fin 2010.
A 75 FCFA, le titre Ecobank ne fera qu’enfoncer l’écart pour rester pendant des années encore l’action qui a connu le plus bas prix à la Brvm. Record qu’il occupe déjà depuis plusieurs mois.

Lire également : Achat des nouvelles actions Ecobank, est ce une bonne affaire ?

Ceci n’est pas un conseil en bourse, juste un avis qui n’engage que son auteur.

Par Euclide Okolou
www.okibat.com
Auteur de « Comment Investir et Gagner à la Brvm de l’Uemoa ».

Cet article a été publié également sur le site officiel du journal de la finance africaine "Les Afriques"

11/11/2008

Investir dans l'immobilier ou les actions?

Je viens de voir un article intéressant sur le site lesafriques.com dans lequel les 2 éminents auteurs montrent l’avantage d’investir dans les actions plutôt que dans l’immobilier. C’est vrai que je passe mon temps à encourager les gens à investir en bourse et que les auteurs ont précisé que leur comparaison touchait juste le plan financier, mais je pense que l’immobilier est un investissement qui permet à consolider les acquis.

22-Immo-Senegal.jpg

Je fais partie de ceux qui pensent que la pierre est l’héritage idéal pour les enfants. L’argent des locataires chaque mois (si les paresseux et incapables de la famille n’en profitent pas pour les déposséder de leur héritage) peut les aider à vivre alors que les actions, si les enfants ne savent pas ce que c’est, ils vendront à la première occasion, se partageront l’argent et prions Dieu qu’ils en fassent bon usage. Investir en bourse oui, mais au fur et à mesure qu’on avance dans ses gains et son épargne, il faut penser à l’immobilier.

Pour différencier les investissements en actions par rapport aux investissements dans les paris sportifs, nous disons souvent qu’avec les actions au moins on est copropriétaires de l’entreprise alors que de l’autre coté, on perd tout d’un seul coup en cas de mauvaise intuition.

De même je pense en différenciant l’immobilier et les actions que le premier demeure utile, habitable, continue de rapporter en location et de servir de garantie à d’éventuels emprunts. Investir en bourse pour gagner de l’argent et dans l’immobilier pour couvrir ses arrières. C’est mon avis.

01/11/2008

Les Chutes Libres Spectaculaires non médiatisées de la Brvm en Octobre 2008

Chuuut ! Surtout n’y pensez pas, les « experts » ont dit que la crise financière mondiale ne nous atteindra pas maintenant (Un clin d’œil à ceux qui ont lu mon livre « Comment Investir et Gagner à la Brvm).

Là où les places boursières occidentales et asiatiques ont alterné des fortes baisses et des fortes hausses, la bourse régionale des valeurs mobilières de l’Uemoa a choisit un style plus soft et bourgeois, en alignant de discrètes baisses régulières, comme un acteur qui tombe au ralenti dans une production hollywoodienne. Les -0.21% et -0.93% quotidiens ont donné sur tout le mois d’octobre une chute de -12.68% pour l’indice brvm 10 représentant les 10 valeurs les plus échangées du marché, et -11.43% pour l’indice brvm composite représentant l’ensemble des valeurs cotées sur le marché des actions.

3800491687.jpg

27 titres sur les 38 cotés sur le marché des actions ont finit le mois d’octobre dans le rouge. 9 d’entre eux ont décidé de plonger mieux que le brvm 10, avec à leur tête Abidjan catering qui a perdu -55.03%, suivi de Saph -47.16% et de Shell qui a perdu 38.38%. L’on peut se souvenir qu’il y’a à peine 2 mois, sur le site Okibat.com, on faisait remarquer le décollage quasi vertical de l’action Shell qui avait pris plus de 100% en moins d’un mois. La loi de la pesanteur l’a peut être rattrapé ! C’est donc un nuage de rouge qui domine le point boursier mensuel de ce mois. Vous pouvez le consulter en cliquant ici.

C’est la comparaison des cours du 31 Octobre par rapport à ceux du 02 janvier qui réconfortera certains, même si la bas également on remarque que toutes les valeurs en baisse ont perdu au moins 8% et que la Saph, valeur régulièrement échangée depuis le début de l’année, a déjà perdu 32.16% de sa valeur depuis le début de l’année.

Chacun expliquera ces observations à sa façon. Est-ce une inquiétude de nos investisseurs, par solidarité à ceux de l’occident ? Est-ce l’imminence des élections en Cote d’ivoire qui paniquent certains ? Rappelons tout de même qu’en cette période de l’année, notre marché local est souvent un peu tiède, mais pas aussi froid.
Les apprentis traders du site www.okibat.net, le jeu de simulation boursière calqué sur la bourse de l’Uemoa, ont du en baver. Espérant que cela ne les découragera pas. C’est ça la bourse !

Par Euclide Okolou
http://www.okibat.com (en travaux jusqu’au 15 Nov 2008 maxi)