topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

28/08/2014

UBA Congo a abusé de moi

J’avais créé dans les livres d’Uba Congo un compte d’épargne où j’avais prévu y jeter des petites sommes que je voulais oublier. J’y avais donc volontairement relié aucun service bancaire.

IMG_1189.JPG

Un jour je reçois un sms après un versement alors que je n’avais pas souscrit au service sms banking qui du reste est payant (environ 600/mois). Je suis allé faire remarquer l’erreur et là un cadre de l’agence m’explique que c’est une politique de la banque qui a décidé que tout client doit être relié à ce service. Donc, sans mon avis, Uba Congo a décidé de piquer 7000 fcfa / an sur mon épargne avec son service qu’il m’a imposé. J’ai serré les dents et fermé les yeux.

Il y’a une semaine, je reçois un sms m’informant du prélèvement de 23 780 fcfa dans mon compte pour l’achat d’une carte ATM à laquelle je n’avais pas souscrit. Je vais me plaindre chez le chef des opérations de mon agence. Il m’apprend que c’est une « autre nouvelle politique » de la banque qui veut que les gens utilisent des cartes bancaires.

C’était la politique de trop. J’ai eu l’impression que pendant que je leur fais confiance pour garder mon argent eux ils réfléchissent à comment me faire le maximum de prélèvement. Ça peut se comprendre sur un plan commercial, mais ce qui énerve c’est cette politique qui ne recherche pas le consentement du client avant de lui coller un service. C’est une question de principe qui à mes yeux ressemble à un abus de confiance.

J’ai décidé de vider mon compte avant qu’une autre nouvelle politique ne vienne le faire le lendemain. On ne sait jamais !

26/08/2014

Surprise de se retrouver dans l’au-delà


angele mariage ireine.jpg

J’imagine ta surprise maman. Je me souviens de ton dernier dimanche lorsque face à mon objectif, tu exposais tes bras amaigrit par la maladie et ta tête privée de cheveux par la chimiothérapie. Ce jour là tu as dit : « c’est la photo qui servira de témoignage lorsque ma guérison divine se manifestera ».

Tu y as cru jusqu’au bout Ya Angèle. Je me souviens lorsque tu m’as fait venir à quelques heures de la fin pour me charger de dire aux médecins de « faire ce qu’ils ont à faire, Dieu agira ».

J’imagine ta surprise maman. J’imagine lorsque tu t’es retrouvée subitement allégée, bien, sans asthénie et sans douleur. Tu as peut être cru que c’était la guérison divine tant attendue, avant de voir ce que les vivants ne voient pas et de comprendre que c’était fini.

Tu y as cru jusqu’au bout Ya Angèle, jusqu’à ce que tu réalises que le miracle ne viendra pas. Est-ce pour cela que t’as coulé une larme avant d’expirer ? Tu as refusé la mort, mais tu n’as pas su l’échapper. Tu voulais vivre encore en bonne santé, mais Dieu n’as pas voulu que tu te réjouisses de ton investissement en nous et sur nous.

Ainsi va la vie maman. Ainsi va la vie !