topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

04/04/2011

Retour au pays: De Cotonou à Brazzaville

 

Nous avons quitté le Benin pour le Congo après plus de 10 ans d’absence. Bye bye les zemidjans (taxi moto) et les routes en pavé de certaines rues. Après 2h 40 de vol, nous atterissons à l’aeroport Maya Maya de Bazzaville. Un car nous prend au pied de l’avion pour nous conduire à l’aerogare. Le nouveau batiment n’est pas encore en service. Personne ne se souvient de la première date de livraison de cet aerogare qui avait été annoncée, ça fait tellement longtemps.

Racqueté par les douaniers, une affaire de « wassa wassa »
Après les formalités de police, les douaniers exigent d’ouvrir nos bagages. J’ai assuré qu’il n’y avait pas de problème, « nous sommes juste une famille qui a fuit les troubles politiques en Cote d’Ivoire ». Par expérience, ils ont dû deviner qu’on avait rien à cacher, j’entends alors l’un d’eux nous dire « dans ce cas, ne nous fait pas travailler. Sala wassa wassa ». JPhoto0095.jpg’avoue que j’avais jamais entendu le mot « wassa wassa », mais il était clair qu’on parlait d’argent. J’ai dit en ouvrant le premier sac que j’avais pas d’argent, mais qu’ils pouvaient faire leur travail pour vérifier qu’il n’y a pas de marchandises à vendre dans nos affaires. Le douanier a fouillé le sac tout en se plaignant de ce que je les faisais travailler. Pour le 2e sac, il a croisé ses bras, me disant gentiment de faire « wassa wassa » puis je vais passer. « C’est pas bien de faire travailler les vieilles personnes comme ça ». fatigué de perdre ainsi du temps, j’ai donné 5 000 fcfa et je suis passé.

Les chariots disponibles sont en mauvais état. En général, c’est la roue avant qui a disparu et il faut payer 250 fcfa pour louer le chariot (heureusement que c’est pas le cas à Pointe-Noire). Le vol de Trans Air Congo (TAC) sur Pointe Noire que je devais prendre quelques heures après, m’a permit de me faire une idée du fonctionnement de la partie départ à l’aeroport de Brazzaville. Des jeunes se proposent de vous aider à avoir une bonne réduction sur vos excès de kilos. C’est l’un d’eux qui aide les enregistreurs de bagages à les peser et à les emporter de l’autre coté, vu que le tapis roulant des bagages ne fonctionne pas.

Lorsqu’il a fallu quitter la salle d’embarquement pour aller vers l’appareil. Il y’a eu une bousculade à la porte. Les gens couraient quasiment pour aller faire le rang devant l’avion. Quelqu’un m’a expliqué que cela est du au fait que des passagers avec leurs cartes d’embarquement en règle, ont parfois été abandonnés au pied de l’avion au profit des passagers non enregistrés (peut être du genre de ceux que j’ai vu être déposés en véhicule au pied de l’avion pendant qu’on montait).
Il parait que le futur aérogare sera plus fiable en terme de sécurité et mieux organisé, c’est pour cela que les autorités laissent faire pour le moment. Si ça peut consoler quelqu’un…

Les commentaires sont fermés.