topblog Ivoire blogs

16/06/2012

Sassou nguesso agrandit son business privé d’élevage

On savait depuis longtemps que le président congolais entretenait dans sa ville natale d’Oyo une ferme et des plantations. La télévision nationale nous a appris cette semaine que l’éleveur-président a fait venir du Brésil 1263 bovins et 10 chevaux (j’imagine un marché de rêve pour l’entreprise brésilienne qui a décroché la commande).

SassouDansSonranch.jpgOn a pu suivre le ministre congolais de l’agriculture réceptionner le coli de son boss au port de Pointe-Noire et expliquer aux journalistes présents que le Brésil a été choisi pour sa proximité environnementale avec le Congo, contrairement à l’Afrique de l’ouest (où l’importation aurait été moins onéreuse). On a compris son insistance à préciser que le cheptel est privé. On a aussi vu l’éleveur président en compagnie de son entourage admirer le débarquement de son troupeau à la gare ferroviaire de Brazzaville avant le départ pour Oyo.

Loin de toute polémique sur la gestion de Sassou et sa bande, j’ai souhaité au fond de mon cœur que d’autres politiciens suivent l’exemple. Le congolais lambda mange essentiellement de la viande congelé. On peut corriger cela. Le réseau routier s’est largement développé par rapport à 2000. Il est dommage que nous ne puissions pas en profiter pour augmenter nos productions alimentaires avec l’assurance de les transporter plus facilement vers les centres de consommation. Ailleurs, on aurait déjà eu d’énormes plantations entre Dolisie et Pointe-Noire.  

Les commentaires sont fermés.