topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

18/01/2010

Aviso: Un service client certifié Iso n'importe quoi

« Bonjour, Bienvenue à notre service client, tous nos conseillers sont en ligne, nous nous efforçons d’écourter votre attente. Merci de bien vouloir patienter. Toutes les lignes sont occupées. Bonjour, vous êtes à notre service client, désolé toutes les lignes sont occupées, veuillez renouveler votre appel », c’est ce que j’entends depuis une heure avec plus de 1300 FCFA de mon compte Fidelis épuisé en essayant de joindre le 20 310 310, le service client d’Aviso. J’aurai dépensé moins que ça, si je me rendais à leur siège au Plateau.

Si vous entendez quelqu’un dire involontairement ces phrases à coté de vous, ne vous étonnez pas, il a essayé de joindre le service client de ce fournisseur d’accès internet en Cote d’Ivoire. Il a du tellement écouter ce répondeur automatique que la chanson est entrée inconsciemment dans son subconscient. La meilleure façon de joindre facilement le service client d’Aviso, c’est d’appeler depuis une agence de Cote d’Ivoire Telecom (CIT), la maison mère d’Aviso. A croire qu’il y’a un deal pour consommer au maximum. Mais hélas, on vous demandera d’être devant votre machine pour faire des tests.

Si encore, ça vous mettait en attente en attendant qu’une ligne se libère après 3 minutes, ce serait moins énervent. Le problème est que la ligne s’interrompt après la chanson, augmentant inutilement votre facture de téléphone. D'ailleurs,pourquoi une telle ligne est payante lorsqu'on considère leur part de marché et pourquoi il est si difficile d'avoir quelqu'un au bout du fil?

Ce qui est surprenant, c’est que le service client de Cote d’Ivoire Telecom lui-même est super. J’ai rien à dire. Mon expérience avec eux est sans commentaire, tant dans la rapidité du service que dans l’accessibilité des conseillers en ligne. J'ai essayé de les joindre en écrivant ces lignes,et je vous assure que le telephone n'a pas sonné 2 fois. De plus l’appel est gratuit et ce alors qu’elle n’a pas de concurrents réels dans la téléphonie fixe. Voyez donc comme c’est paradoxal. Vraiment ! Tous les enfants ne ressemblent pas à leurs parents !

Un des conseillers de Cote d’Ivoire Telecom m’a dit, que « c’est parce que le service client d’Aviso est plus demandé que celui de CIT », j’ai trouvé cette excuse plus grave que le silence. Si malgré le fait que votre ligne téléphonique soit payante, elle est submergée d’appels, ça veut dire qu’il y’a trop de plaintes sur vos services. Et, si c’est le cas, je me demande si les certifications iso n’importe quoi là, sont fiables. Est-ce qu’elles ne se vendent pas par hasard ?

J’ai finalement eu quelqu’un au bout du fil, les tests n’ont rien donné. Il y’aura une réclamation au service technique qui devra me contacter dans les 48h. L’expérience a montré que quand ça arrive labas, il vaut mieux se rendre sur place. Quand je pense aux désagréments, je suis en « boouuuuule ».

18:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Yako on est avec toi! ici aussi c'est comme ca. Si tu es client d'un opérateur de téléphonie mobile/fixe ou d'un FAI il vaut mieux pas pour toi n'avoir pas de panne sinon bonjour le 0800 ou 3610 surtaxé a 1.36€ la minute ou on entend la même musique; ""Bonjour, Bienvenue à notre service client, tous nos conseillers sont en ligne, nous nous efforçons d’écourter votre attente"".

Écrit par : supa | 18/01/2010

Dis donc, on a eu les mêmes expériences avec Aviso et CIT. Aviso te met dans la merde, ils te répondent mal, ils te raccrochent quasiment au nez. CIT, t'envoies un mail, on te répond, on t'appelle, on est gentil, on essaie de t'aider, on te relance...
A mon avis, ce sont les incapacités du service après-vente d'Aviso qui crée l'embouteillage dans son call center... MAis tu l'as déjà dit !

Écrit par : Théo | 18/01/2010

@Supa, en europe aussi?
@Théo, "Tous les enfants ne ressemblent pas à leur parents". Aviso ne veut pas recruter c'est le principal problème, tant au niveau de son service client que de son service technique.

Finalement, le problème a été résolu. C'était un bug à leur niveau.

Écrit par : Richman | 19/01/2010

Les commentaires sont fermés.