topblog Ivoire blogs

16/05/2009

Hebdo Brvm : Unilever stoppe son envol

La bourse des valeurs de l’Uemoa finit sa 7e semaine successive dans le rouge depuis que nous avons commencé son suivi hebdomadaire. Cette fois ci les indices de référence, le brvm 10 et le brvm composite perdent respectivement 2.39% à 141.12 points et 1.85% à 135.6 points. Un seul indice sectoriel finit dans le vert. Il s’agit du secteur Finances qui a gagné 3.46% à 60.63 points.

Excepté Alios Finances (Safca), toutes les autres valeurs de ce secteur ont transigé quasiment tous les jours. La Sgbci a encore progressé, et retrouvé son cours de février à 31 000 FCFA en prenant 13.17%. C’est la plus forte augmentation de la période.
Bank Of Africa Benin a gagné 2.42% à 46 100 FCFA. Sa soeur du Niger est restée inchangée à 40 105 FCFA. Tout comme Ecobank et la Bicici qui sont restés inchangés à 50 FCFA et 32 000 FCFA. La banque panafricaine a confirmé mercredi la tenue de son assemblée générale le 05 juin à Ouagadougou et la proposition de payer un dividende net d’environ 0.96 FCFA par action.

Unilever Cote d’Ivoire que nous suivons particulièrement depuis la publication de son intention de payer un dividende net de 34 200 F, a reculé cette semaine de 5.66% à 100 000 FCFA, après avoir gagné 23.95% la semaine d’avant. Malgré ce contexte, on se retrouve avec plus d’offres que de demandes. Il semble que cela soit lié à la volonté de plusieurs investisseurs de prendre leurs bénéfices à ce stade. L’assemblée générale s’est tenue ce vendredi, la date du paiement sera connue dans les prochains jours.
La Société multinationale de bitumes a publié mercredi ses états financiers de 2008 et sa proposition de payer un dividende brut de 1208 FCFA par action.

21 actions Trituraff ont transigé lundi et vendredi, et le titre a cédé 7.35% à 4410 FCFA. Crown Siem est tombé de 2.7% à 36 000 FCFA, et Filtisac 2.46% à 3 365 FCFA. La rumeur dit que le fabricant de sac d’Abobo Adjamé subirait les effets de la baisse de la production du cacao en Cote d’Ivoire et des marchés qu’il aurait perdu dans la sous région. Par rapport au début de l’année, l’action Filtisac a déjà plongé de 49.73%.

963 actions Onatel ont changé de propriétaires au cours inchangé de 50 000 FCFA. Le nouveau venu du Burkina Faso, prend son temps pour décoller. On l’imaginait au moins à 55 000 FCFA du fait de l’effet d’introduction après 2 semaines mais dans le contexte actuel, les investisseurs ne sont pas prompts à payer à n’importe quel prix. Tout est pesé et encore pesé avant d’être validé.
Sonatel du Sénégal continue la dégression entamée depuis le paiement de son dividende. L’action a lâché 4.54% à 105 000 FCFA.

Dans le secteur agriculture, rien ne va pour les producteurs d’hévéas que sont Sogb et Saph. Ils sont respectivement passés en dessous de 15 000 FCFA et 10 000 FCFA, en cédant 4.7% et 2.96%. Les mauvaises nouvelles du secteur automobile mondial inquiètent certains investisseurs. Chez nous, les concessionnaires Cfao et Sari ont tenus leurs assemblées générales ce vendredi 15 mai.

Euclide Okolou
www.okibat.com
Pour info, cette rubrique sera désormais relayée sur www.africaburkina.com, un site burkinabé qui œuvre à vulgariser les Ntic et les logiciels libres en Afrique.

Les commentaires sont fermés.