topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

08/05/2009

Et si le look sexy déshabillé était culturel en Afrique?

Je reconnais faire partie des personnes qui se plaignent et qui sont choquées par des look sexy déshabillés des femmes d’Abidjan (c’est pas spécifiques à Abidjan, je sais). Ces habits transparents ou ce haut de string que l’on laisse volontairement transparaître. Hier après midi, je suis tombé sur une photo d’Abidjantv qui montre le dispositif de réception du président Bédié dans une ville de l’intérieur. On y voit 2 jeunes filles de la série 9 (née dans les années 90) aux seins encore consistants, habillées à minima, juste le nécessaire pour couvrir la vulve et le sillon inter fessier. On croirait les représentations d’Eve dans le jardin d’Eden. 

sexy-bedie.JPG

Cela m’a fait penser à une autre photo de Khorogo au début du 20e siècle où les femmes s’habillaient de la même façon. Je me suis alors dit finalement les filles d’Abidjan ne font pas pire que ce que nous faisons dans nos coutumes.

Notre propre culture vante la beauté à travers le nu. Quelle reproche faire alors à des filles qui font l’effort de se couvrir entièrement en y ajoutant juste une fente qui démarre à la racine des cuisses ou ce corset qui ne te montre que le haut du sein et presque le mamelon, sans une vu globale de la matière? Ne serait ce pas nous les hommes de la ville qui avons perdu les habitudes et qui avons besoin de revenir à nos traditions ? Ou peut être que ces jeunes dames font l’effort de nous redonner, dans les limites de la culture citadine qui exige l’habillement, la possibilité d’évaluer entièrement « la marchandise » en live comme au « bon vieux temps » ? Un débat sur la question s’impose ?

sexy-bedie1.JPG

Commentaires

C'est tout de même un amalgame que le grand frère Richman fait dans ce billet ci-dessous. Le "look" de ces jeunes filles est occasionnel ( l'accueil d'un invité de marque dans le royaume) et témoigne à coup sûr d'une volonté de distinction culturelle des AUTOCHTONES de cette ville ou region.

Maintenant je trouve assez déplacé qu'on fasse un amalgame avec le mode vestimentaire CITADIN d'aujourd'hui qui est tout différent de celui que CERTAINS peuples africains avaient avant la colonisation.

Peut -être même les "seins à l'air" à la vieille époque, c'etait seulement lorsqu'il s'agit de danses ou cérémonies traditionnelles.

Moi, je crois que ces "Wolosso" ( filles dévergondées aux moeurs legeres) ne doivent pas être excusées dans leur stratégies commerciales de prostitution en faisant des comparaisons assez déplacées.

et lorsque le grand frère dit:"..finalement les filles d’Abidjan ne font pas pire que ce que nous faisons dans nos coutumes."
Il faut bien rappeler que les 2 situations ne sont pas analysées dans un même contexte historique, social et moral.

Pour preuve, une adolescente qui se promène seins nus aujourd'hui au village , cela ne serait sûrement pas interprété de la même façon que ce qu'on en penserait au 18 ou 19ème siècle.
En clair, le look vestimentaire de certains peuples africains ( avant l'influence des moeurs occidentales)même s'il étaient légerement déshabillé n'avait aucune intention manifeste de séduction ou de provocation sexuelle( tel que les wolosso abidajanises le font today)( voir "sexy")

ps: Je te remercie pour l'article que tu m'as envoyé. J'ai fait un bout de temps avant de consulter ma boite. Merci encore une fois.

Écrit par : Krathos | 08/05/2009

bien dit krathos,

ce n'est pas la meme chose.

Écrit par : Etum | 12/05/2009

Mon dieu!! qui a exposé ses enfants comme ça au milieu de ces detourneurs de mineurs!!!!

Écrit par : Cabrisco | 14/05/2009

Les commentaires sont fermés.