topblog Ivoire blogs

20/03/2009

Sassou pleure edith

Le président Sassou Nguesso du Congo pleure sa fille Edith décédée samedi dernier. Edith avait la particularité d’être à la fois fille du chef d’état congolais et épouse du chef d’état gabonais. C’est donc 2 palais qui sont en deuil en ce moment.

sassou.jpg


Des 2 présidents, le père a réussit à obtenir que sa fille soit enterrée chez lui alors qu’elle était première dame d’une autre nation. Cette décision laissera probablement des traces de frustrations du coté gabonais.

Je regrette les commentaires haineux de certains congolais sur la toile. Il ne fait plaisir à aucun père d’enterrer sa fille. Et se réjouir de la douleur d’un père dans cette situation, fut-il très méchant montre au moins une chose : c’est qu’on est aussi méchant que lui. Sassou aussi pleure, ce n’est qu’un homme malgré les impressions de toute puissance. D’ailleurs sa puissance n’est que le résultat de l’inorganisation et la mollesse du peuple sur lequel il règne. Je compatis à sa douleur et celle de sa famille. C’est la vie !

Commentaires

Je souscris, entièrement ,au fait que vous vous borniez à présenter vos condoléances aux deux familles éplorées car quelque soient les fonctions temporelles occupées par le père et l'époux de la défunte, ils demeurent après tout des hommes qui ,logiquement, sont enclins à souffrir du décès d'un être cher.

Écrit par : inza | 20/03/2009

une pensée a tt les pères, mères qui ont perdu leur premier fils, fille, ceux qui n'ont meme pas eu de corps a enterré tous les enfants qui ont perdu leur parents... esperons que toucher à la douleur des humains rendra une part d'humanité a ceux qui on fait versé tant de sang dans leur soif de pouvoir

Écrit par : riz | 22/03/2009

Salut à tous ceux de loin ou de près, qui compatissent à la douleur de familles touchées, frappées par cette rude épreuve.
Une chose est vraie, c'est dans la vie, il ne faut jamais souhaiter le mal à Personne. Certes, le pays est en detresse, mais les chèrs compatriotes AYANT du respect à nos disparus.
Cessons d'en profiter de la situation actuelle, qui a fappé la porte de Sassou pour exprimer notre colère.

Écrit par : pas de nom | 24/03/2009

Moi, je compatis à la douleur car seul Dieu juge les Hommes SASSOU méchant où pas, c'est une douleur de perdre un enfant. La bible demande que l'on pardonne nos énnémis, ceux qui ns ont offensés et ns verons sa gloire. Mes frères et soeurs ne vous rejouissez pas de ce malheur.Plustôt compatissez même si vous avez perdu les votre lors de la guerre au congo Dieu vous en fera grâce.

Écrit par : douleur | 27/03/2009

LA ROUE TOURNE MR LE PRESIDENT, vous ressentez maintenant la douleur de perdre un être cher sentimentalement et FINANCIEREMENT car votre fille etait votre MONNAIE d'échange. Comment allez vous faire maintenant ? Vous aller DONNER A NOUVEAU une de vos filles à un autre président pour pouvoir RESTER au POUVOIR ?

Sechez vos larmes de crocodiles, j'ai envoyé un mail à LUCIFER et celui ci m'a garanti qu'il vous avait GARDE une place au CHAUD....

Écrit par : DESIREE | 01/04/2009

Le Réalisateur Bouka je compatis la douleur avec la famille nguesso. son que la tere soi legere

Écrit par : Bouka | 12/04/2009

sassou tu n as pas encore pleuré avec ta face rouge de maquillage,j espere que sa te servira de leçon et que tu saura que tout se paie et si tu continu a tué les enfants des gens tes enfants tomberont un part un aussi innocent comme coupble!sorcier!!!

Écrit par : nzali | 14/04/2009

Les commentaires sont fermés.